Home Tennis Petar Popovic, entraîneur du Moutet : « Si ça se joue à Lenglen, c'est un autre match »
Tennis

Petar Popovic, entraîneur du Moutet : « Si ça se joue à Lenglen, c'est un autre match »

Petar Popovic, l'entraîneur de Corentin Moutet, a été déçu que le public de Philippe-Chatrier n'ait pas poussé son joueur, jusqu'alors nourri par sa folle ambiance, à se surpasser dimanche soir face à Jannik Sinner. « Comment vous sentez-vous après ce match ? Il a très bien commencé avec un set et un break, mais j'ai été déçu pour lui que le public ne mette pas plus de pression. Ses trois premiers matchs ont été fous dans les tribunes. Là, il a donné au public toutes les raisons d'être excité, et ils ne l'ont pas été. Trop de gens venaient au théâtre juste pour prendre des photos et être là. Je pense que quand on joue sur Lenglen, c'est un autre jeu. Avez-vous eu le sentiment que Jannik Sinner était allé encore plus loin dans le deuxième set ? C'est le meilleur joueur du monde depuis plusieurs mois, on ne peut pas se mentir. Mais s’il avait joué dans une ambiance différente, il ne se serait peut-être pas autant détendu. C'est un joueur incroyable qui a eu beaucoup de réussite au quatrième tour. Il a trouvé son service et a commencé à servir très précisément et avec beaucoup de puissance dans des zones compliquées. La seule chance de le battre était de rassembler 10 000 personnes derrière Corentin. Pensez-vous qu'il a aussi réussi à s'adapter au jeu de Moutet ? Dans le premier set, Corentin a retourné le ballon, il a joué très profondément et avec beaucoup d'intensité et de sens il s'est un peu perdu. Mais il a ensuite réussi à trouver des solutions aux drop shots de Co, car au début il ne voulait même pas courir avec eux. Il a commencé à mieux lire le jeu. Corentin réduisit l'intensité de ses coups. Son ballon n'était plus aussi lourd que lors du premier set. Vous ne voyez aucune limite pour votre joueur face à des adversaires de ce calibre ? Non, il doit jouer plus de matchs contre de tels joueurs. C'était la première fois qu'il gagnait un set contre un joueur du top 5. Il faut s'habituer à ce niveau de jeu, à cette intensité. Si vous n'êtes pas courageux jusqu'à la fin, ces gars-là le découvriront eux-mêmes, sinon ils trouveront la solution après une phrase ou deux. Mais il y avait encore de la place pour moi aujourd'hui. »

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

POPULAIRES ACTUELLEMENT

A LA UNE

TOP DU MOIS

A LIRE AUSSI ...

Nadal revient à Bastad pour préparer les JO de Paris 2024

08:42 Tennis, ATP Bastad Nadal, but JO

Rafael Nadal à propos de Carlos Alcaraz : « Il sera l'un des meilleurs de l'histoire »

Lorsque Rafael Nadal a été interrogé ce lundi à Bastad sur son...

Grégoire Barrère et Titouan Droguet ont été éliminés dès le premier tour à Gstaad

Les Français n'ont pas pu se procurer du sable suisse ce lundi...