Home Tennis Léolia Jeanjean qualifiée pour le tableau final de Roland-Garros
Tennis

Léolia Jeanjean qualifiée pour le tableau final de Roland-Garros

Léolia Jeanjean participera à la grande tombola de Roland-Garros pour la troisième année consécutive. La Française, 143e mondiale, a assuré sa place après avoir battu l'Américain Robin Montgomery, jeudi, au troisième tour de qualification (4-6, 6-2, 6-4). Léolia Jeanjean était la seule Française encore en lice au troisième tour de qualification, contre douze en début de semaine. Léolia Jeanjean a ouvert les portes du tirage final jeudi. La Française (28 ans) a battu Robin Montgomery, 182e au classement ATP, sur le court Suzanne Lenglen (4-6, 6-2, 6-4). La Montpelliéraine, qualifiée à Roland-Garros pour la première fois de sa carrière, participera au tableau principal pour la troisième fois consécutive. Cependant, la tâche face à la jeune Américaine (19 ans), qui avait surtout disputé un troisième tour à Madrid lors de sa saison sur terre battue, était tout sauf facile. Le premier set l'a clairement montré et un Montgomery enthousiaste (17 lancers gagnants dans ce seul tour) l'a remporté en toute confiance. Une sentence mentale décisive, mais la Française a fait Jeanjean. Elle a persévéré, reculant tout ce qu'elle pouvait et variant ses coups pour briser le rythme de son adversaire et l'obliger à commettre une erreur. Elle a ainsi perturbé la dynamique de ce duel, revenant d'abord à un set partout avant de déboucher sur un troisième tour décousu. Jeanjean s'est détaché dès le début puis a pris du retard 2-4, non sans un match plus long au cours duquel Montgomery est revenu à 2-2 avec l'aide du filet. Mais l'Héraultaise, un moment frustrée, a retrouvé le fil qui lui avait permis de remonter à la surface et a réussi une nouvelle fois à troubler l'Américaine, qui a commis 25 de ses 50 fautes directes dans le set décisif. « Elle frappe très fort, elle frappe très bien », a reconnu Jeanjean après le match. Ce sont des filles, si je joue à leur rythme je sais que je n'ai aucune chance. Si je commence à jouer de manière tendue, en prenant le ballon tôt, ce n'est pas du tout mon jeu. J'essaie de jouer un peu haut, un peu slice, de ne pas dicter le rythme. En fin de compte, c’est cela qui les a déstabilisés. » La prime d'expérience pour Léolia Jeanjean, qui a pu s'allonger sur le parquet du court Suzanne Lenglen, ce qui n'avait pas encore été réalisé lors de sa première visite en 2022 (défaite face à la Roumaine Irina-Camelia Begu au 3e tour) . Un mauvais souvenir, désormais exorcisé.

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Ugo Humbert domine Arthur Fils et se qualifie pour les quarts de finale à 's-Hertogenbosch

Le numéro 1 français Ugo Humbert, exclu dès le premier tour, s'est...

Diane Parry gagne contre Daria Saville et atteint les quarts de finale à Nottingham

Comme au premier tour, Diane Parry s'est imposée en deux sets (6:4,...

16:37 Tennis, Podcast Alcaraz, l'héritier du Big 3 ?

Extrait du podcast Air Open Voir tous les épisodes Abonnez-vous au podcast...