Home Tennis Le sang versé d'Atmane, le coaching de Tsitsipas… les sanctions tombent à Roland-Garros
Tennis

Le sang versé d'Atmane, le coaching de Tsitsipas… les sanctions tombent à Roland-Garros

Stefanos Tsitsipas et son frère Petros ont été condamnés à plusieurs amendes à Roland-Garros parce qu'ils dépassaient souvent les limites en tant qu'entraîneurs. Terence Atmane n'en a reçu qu'un, mais un très gros, pour son geste de colère au premier tour : 23 000 euros. Un tournoi du Grand Chelem ne se déroule jamais sans problème, que ce soit à cause de problèmes d'horaire, de conditions météorologiques ou de comportement sur le terrain. Cette année, à deux jours de la fin de Roland-Garros, les organisateurs ont déjà imposé de nombreuses sanctions à ceux qui ne parviendraient pas à rester sur la bonne voie. Et si les femmes se sont particulièrement bien comportées et que seuls trois joueurs ont écopé d'une amende totale de 9 250 euros, à l'issue des quarts de finale on avait déjà une amende de 91 500 euros pour les hommes. Parmi les plus notables figurent les 23 000 euros de Terence Atmane, suite à son geste de colère lors de sa défaite au premier tour face à Sebastian Ofner (3-6, 4-6, 7-6). [2], 6-2, 7-5) lorsqu'il a frappé une balle très fort, peu après avoir perdu le point, et que le projectile a traversé tout le terrain 12 et a touché le genou d'un spectateur. Il n'a été sanctionné que d'un avertissement sur place et a donc dû consacrer une grande partie de son prix (73 000 euros) au paiement de cette amende. Au total, c’est quasiment le même montant que doit payer la famille Tsitsipas. Mais ni Stefanos ni son frère Petros (avec qui il a atteint les quarts de finale en double) n'ont rien à voir avec cette affaire. Ils furent une nouvelle fois victimes d'excès parentaux et furent sanctionnés à trois reprises pour « coaching » : 4 600 € au 2e tour du double, 9 200 € au 3e et également 7 400 € en quarts de finale du frère aîné contre Carlos Alcaraz en simple (défaite 6-3, 7-6 [3], 6-4). Le plus drôle, c’est que les activités de coaching sont toujours autorisées, même à titre expérimental cette saison. Cependant, certaines limites ne peuvent pas être dépassées, par ex. Par exemple, parler trop longtemps, parler à votre joueur alors qu'il n'est pas sur la même longueur d'onde que vous ou parler depuis un endroit non autorisé. Après que les frères ont empoché 495 000 euros grâce à leur voyage à Paris, la sanction ne sera pas trop douloureuse.

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

POPULAIRES ACTUELLEMENT

A LA UNE

TOP DU MOIS

A LIRE AUSSI ...

Rafael Nadal à propos de Carlos Alcaraz : « Il sera l'un des meilleurs de l'histoire »

Lorsque Rafael Nadal a été interrogé ce lundi à Bastad sur son...

Grégoire Barrère et Titouan Droguet ont été éliminés dès le premier tour à Gstaad

Les Français n'ont pas pu se procurer du sable suisse ce lundi...

Germain Roesch, candidat FFT à la présidentielle : « L’hyper-présidence, j’en peux plus »

18:29 Tennis, FFT Roesch, candidat à la présidentielle : « Hyper-présidence, j'en peux...