Home Tennis Iga Swiatek : « Un tournoi surréaliste »
Tennis

Iga Swiatek : « Un tournoi surréaliste »

Iga Swiatek, qui a remporté son quatrième Roland-Garros, a avoué avoir vécu un tournoi pas comme les autres. « Troisième victoire consécutive à Roland-Garros, quatre au total. Cinquième titre du Grand Chelem. Qu'est-ce que cela signifie pour vous? Ce tournoi était un peu surréaliste avec ce deuxième tour face à Naomi Osaka (où elle a sauvé une balle de match, ndlr). Mais j’ai su améliorer mon niveau de match en match. Je suis vraiment fier de moi, d'autant plus que j'étais définitivement attendu sur ce tournoi. J'étais sous beaucoup de pression. Je suis vraiment content d'avoir tout fait et gagné. Avez-vous le sentiment d'avoir joué un match parfait en finale ? Comme j'étais breaké en début de match, je ne dirais pas que c'était parfait, non. Mais comparé à toute la pression qui accompagne une finale, je dirais que c'était un bon match. « En ce qui concerne le break en début de match, je ne dirais pas que c'était parfait, non. » Iga Swiatek Il y a cinq ans, vous n'aviez pas réussi les qualifications à Rome. Et vous voilà avec cinq titres du Grand Chelem. Tout s'est passé très vite, n'est-ce pas ? C'est fou, oui. J'ai l'impression qu'au tennis c'est un peu pareil pour tout le monde. Vous devez surmonter ces moments où vous ne pouvez pas participer à un tournoi qui vous oblige à jouer sur le circuit ITF. Mais c'est vrai que tout est allé vite pour moi. Mes progrès ont été rapides et je ne me suis jamais arrêté. J'en suis très fier. Oui, c'est étrange, mais là encore, j'avais quoi… 18 ans… Tu parles souvent de la pression qui est sur toi. Est-ce que c’est vous qui vous l’imposez ou est-ce que cela vient de l’extérieur ? En fait, je me mets de la pression à cause de la pression que je ressens autour de moi. Je suis aussi perfectionniste, donc je me mets facilement sous pression. Quand je fais quelque chose, et pas seulement sur le terrain, c'est à 100 %. Mais j’arrive à bien gérer la pression que j’ai. Si cela vient de l’extérieur, cela devient plus compliqué. Mais j'ai réussi ici. « Je suis perfectionniste, donc je me mets vite la pression. Quand je fais quelque chose, et pas seulement sur le terrain, c'est à 100 %. » Iga Swiatek Votre premier titre a été une grosse surprise. Ils en ont désormais quatre à Roland-Garros. Est-ce un bonus d’expérience qui vous aidera encore plus dans les moments difficiles ? Oui, cela aide lorsque le stress s’insinue dans un jeu. Parce que ce n'est pas parce que je n'étais pas stressé parce que c'était ma cinquième finale du Grand Chelem. Malheureusement, cela ne fonctionne pas ainsi. Alors oui, l'expérience aide. D'une certaine manière, il est plus facile d'être l'opprimé, mais j'ai l'impression que je m'en sors toujours bien. Ils ont remporté des titres à Madrid, Rome et Roland-Garros. Avez-vous appris quelque chose sur vous-même grâce à cette série folle ? Honnêtement, j'ai appris que je pouvais le faire. Quand je suis allé à la Billie Jean King Cup il y a huit semaines, je pouvais difficilement imaginer que je serais loin de chez moi aussi longtemps. J'ai regardé le calendrier sur mon téléphone et je me suis demandé comment j'allais survivre à ça, ça avait l'air fou. Mais me voilà… En fait, j'ai appris que profiter de la vie sur le terrain, profiter d'être à Madrid, à Rome et ici, me garde au frais. Mais maintenant, je dois me remettre de tous ces efforts. Et alors seulement nous verrons quels sont les projets pour la pelouse. »

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

POPULAIRES ACTUELLEMENT

A LA UNE

TOP DU MOIS

A LIRE AUSSI ...

Le Français Théo Papamalamis se qualifie pour les demi-finales juniors à Wimbledon

Le Français Théo Papamalamis s'est qualifié vendredi pour les demi-finales juniors à...

Barbora Krejcikova surprend Elena Rybakina et atteint la finale de Wimbledon avec Jasmine Paolini

Largement dominée en début de match, Barbora Krejcikova a réussi à inverser...

Medvedev, Alcaraz, Musetti, Djokovic… le programme du vendredi 11 juillet à Wimbledon

Novak Djokovic et Carlos Alcaraz arriveront-ils en finale comme l'an dernier ?...