Home Tennis Grégoire Barrère, battu par Alexander Bublik, a été éliminé dès le premier tour à Roland-Garros
Tennis

Grégoire Barrère, battu par Alexander Bublik, a été éliminé dès le premier tour à Roland-Garros

Grégoire Barrère, 112e mondial et éliminé des qualifications, s'est incliné face au n°17 ​​Alexander Bublik (6-4, 7-5, 6-3) lors du dernier match du premier tour de Roland-Garros mardi. Les Français ne sont déjà que cinquièmes au classement du simple messieurs. La grisaille n'était pas seulement dans le ciel parisien mardi, mais aussi sur les courts de Roland-Garros pour les Français. Grégoire Barrère a été le huitième des neuf Bleus inscrits pour cette ultime journée du premier tour à être éliminé, s'inclinant en trois sets face à Alexander Bublik sur le court Suzanne Lenglen (6-4, 7-5, 6-3). Le Kazakh, 17e mondial, affrontera jeudi l'Allemand Jan-Lennard Struff, sans pitié pour le qualifié argentin Roman Andres Burruchaga (6-3, 6-2, 6-1), pour une place au troisième tour. Ce serait une première pour lui. Bublik a su échapper au piège de Barrère avec une saison honorable sur terre battue (8es de finale à Madrid, demi-finale à Lyon contre Giovanni Mpetshi Perricard). Ce dernier, 112ème mondial, a échappé à la qualification la semaine dernière et a regagné le stade où il a poinçonné son ticket pour le tirage au sort final Suzanne-Lenglen, où le match a été déplacé au 14ème en raison du retard de programmation malgré le match débutant à 9 heures. : 36 heures, les sièges étaient encore pleins, en espérant quelques dernières émotions. «C'était un match compliqué, il m'a beaucoup énervé» Grégoire Barrère après le match Mais un Bublik plus froid et plus clinique qu'il ne pouvait l'être parfois a été le plus souvent tué dans l'œuf. Le Kazakh était gêné par le fait que le pourcentage de premières fois était bien en deçà de ses standards (54%) et a certes subi un arrêt lors des deux premiers tours. Sauf qu'il revenait toujours à la partition avec méthode, comme s'il ne voulait pas laisser au public l'occasion de s'énerver, et gérait mieux la fin du mouvement. Barrère, parfois inspiré (par exemple avec ses lancers du revers), a échoué ici. Il a été l'auteur d'un total de 37 fautes directes et, notamment, de fautes de revers qui lui ont coûté les deux premiers sets. Assez intéressant pour faire revenir Bublik, même s'il était l'un des meilleurs serveurs du circuit (avec une moyenne de 205 km/h le premier mardi), le Francilien a aussi perdu le rythme au départ de son adversaire, ace, double faute. et gagner servent à enchaîner avant que les choses ne reprennent dans le désordre. « Il était très sérieux, il n'a servi aucune cuillère », souriait Barrère après la rencontre. C'était très différent, de temps en temps il y avait un mauvais rythme qui me posait des problèmes d'adaptation. C'était un match compliqué, ça m'a beaucoup gêné. » Du coup, l'ancien 49ème au classement ATP a tenu le dessus jusqu'à 2:2, dont quatre balles de break. Mais au moment où il avait pris son engagement pour la septième fois ce soir-là, il n'y avait plus aucun espoir d'y revenir. Et le jeu s’est terminé juste avant minuit, heure à laquelle Bublik a l’habitude d’être éveillé.

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

POPULAIRES ACTUELLEMENT

A LA UNE

TOP DU MOIS

A LIRE AUSSI ...

Ugo Humbert domine Arthur Fils et se qualifie pour les quarts de finale à 's-Hertogenbosch

Le numéro 1 français Ugo Humbert, exclu dès le premier tour, s'est...

Diane Parry gagne contre Daria Saville et atteint les quarts de finale à Nottingham

Comme au premier tour, Diane Parry s'est imposée en deux sets (6:4,...

16:37 Tennis, Podcast Alcaraz, l'héritier du Big 3 ?

Extrait du podcast Air Open Voir tous les épisodes Abonnez-vous au podcast...