Home Golf Tommy Fleetwood a payé sa persévérance au PGA Championship
Golf

Tommy Fleetwood a payé sa persévérance au PGA Championship

Après avoir réussi le cut de justesse, Tommy Fleetwood a terminé son PGA Championship avec un 65, le rapprochant ainsi du top 20 préliminaire alors qu'il espérait un titre majeur et même le PGA depuis plusieurs années. Cela ne suffira pas pour remporter un premier majeur alors qu'il aimerait déjà remporter un premier trophée sur le PGA Tour. Mais la trajectoire de Tommy Fleetwood dans ce PGA Championship a de quoi le faire sourire après sa carte du 4ème tour et un regard sur le leaderboard. Le Britannique a failli passer ce week-end loin du Valhalla. Après être entré dans l'histoire de la Ryder Cup en France (Golf National) en 2018 aux côtés de Francesco Molinari et avoir bouclé les quatre séances ensemble (du jamais vu), Fleetwood s'est emparé du cut vendredi soir au prix d'un petit miracle (Birdie à 16 ans, aigle à 18 pour finir à -1). Il a rendu ses deux tours de bonus très rentables. Plus de 52 mètres de putts sont revenus ce dimanche. Après un 69 très correct samedi, l'Anglais (33 ans) a fait chauffer le putter ce dimanche et décroché un 65 haut en couleur (un eagle, sept birdies, trois bogeys) qui l'a catapulté dans le profond top 20 préliminaire (-9) en en milieu de journée, alors que les dirigeants n'avaient pas encore fini. Un quatrième tour extrêmement réussi grâce à sa maîtrise des greens et de ceux-ci en particulier, avec Fleetwood et ses mains en or parcourant plus de 52 mètres sur les billards de Louisville. Je ne suis pas sûr que cela rende un joueur meilleur. Un rebond salvateur, même si cette zone de jeu l'avait lourdement puni en début de combat (129e sur le terrain). Un tel scénario peut lui servir de tremplin pour la suite, même s'il connaît de beaux succès depuis 2017 (six fois dans un top 5 majeur) et continue sa meilleure performance au Masters d'Augusta mi-avril (5e). . A cette occasion, il a également avoué qu'il n'avait pas perdu l'espoir d'atteindre le Graal : « J'ai frôlé plusieurs fois un Grand Chelem. Je continue de travailler avec l’objectif de gagner. Qui sait, peut-être que mon heure viendra un jour. » Il a le talent pour ça.

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

POPULAIRES ACTUELLEMENT

A LA UNE

TOP DU MOIS

A LIRE AUSSI ...

Un Français peut encore cacher quelque chose à l'US Open

A l'US Open, qui débute ce jeudi à Pinehurst (Caroline du Nord),...

17:52 Golf, podcast de l'US Open, Perez et Pavon sous surveillance

du Swing Podcast regardez tous les épisodes abonnez-vous au podcast Spotify Deezer...

Jon Rahm se retire de l'US Open

L'Espagnol Jon Rahm, ancien numéro 1 mondial, blessé au pied gauche, a...

Heures de début du premier tour de l'US Open

Le troisième tournoi majeur de la saison, l'US Open, débute jeudi. Les...