Home Golf Cameron Young et Matthieu Pavon affolent les switchs au Travelers Championship
Golf

Cameron Young et Matthieu Pavon affolent les switchs au Travelers Championship

Si Cameron Young a réussi un 59 inédit sur le circuit PGA depuis 2020 pour se remettre dans la course au titre (-13), Matthieu Pavon a encore battu son record personnel sur le circuit américain (62) et termine dans le top 10 provisoire (-12). ) et rêve aussi d'un sacre. Cameron Young avait besoin d'un birdie sur son dernier trou pour égaler le légendaire 58 de Jim Furyk sur la PGA, un record établi en 2016 avec les mêmes voyageurs. Seul l'Américain a joué son deuxième coup du 18e trou par 4 à genoux. avec une poignée raccourcie, sur la pente d'une sortie de bunker. Peu avant le green, il a quand même réussi la combinaison de putt d'approche pour sauver son par et marquer un 59 plus que royal. Ce n’est que la 13e carte des moins de 60 ans, la première depuis 2020, signée sur le PGA Tour. Son samedi fou, sans erreur (deux eagles, sept birdies) mais avec des stats de long game pas géniales (6/14 fairways pris), lui a évidemment permis de se remettre dans la course à la victoire alors qu'il avait complètement déraillé lors de son premier match. rond (72). Au-delà de sa quête du trophée, c'est son résultat rarissime qui l'a vraiment impressionné : « Je ne m'imaginais pas jouer aussi bas, même si mes récents résultats ne reflétaient pas forcément non plus mon niveau. Bien sûr, si vous avez -5 après 4 trous, vous ne vous attendez pas à cela. J'ai réalisé beaucoup de putts importants, même si certains n'y sont pas parvenus (rires). J'ai continué à rechercher le plaisir même lorsque j'ai raté un putt de six pieds. Dans l'ensemble, j'ai l'impression de bien frapper la balle et j'ai hâte d'accéder à la finale avec une chance de gagner. Je connais bien ces conditions, cette herbe. » Matthieu Pavon le sait moins depuis qu'il a disputé sa première saison sur le PGA Tour, mais il a réduit sa période d'adaptation à sa plus simple expression. Le Bordelais avait battu la veille son record sur le circuit américain (65), il l'a battu dans ce troisième tour (62) en frappant de nombreux fairways (12/14), en conquérant les greens en forme régulière (15/18) et Plus plus de 58 mètres de putts ! Un aigle au 13, comme vendredi, un autre à 15, deux temps forts d'une carte magistrale et une fin de parcours folle (-6 au retour malgré un bogey au 14). Ici Matthieu Pavon est totalement inédit dans la course au titre (-12), à deux coups du leader intérimaire malgré un début de cette épreuve signature par un bogey à 14 heures jeudi. La reprise fut immédiate puis spectaculaire. Le match a été suspendu à 21h30, heure française, selon les prévisions locales, en raison de menaces d'éclairs et même de tornades. Akshay Bhatia et Tom Kim ont alors dominé les débats (-14) devant Xander Schauffele, Scottie Scheffler, Collin Morikawa et donc Cameron Young (-13). Matthieu Pavon se positionnait juste derrière ce peloton, aux côtés de Ludvig Aberg (Game Over), Sungjae Im, Robert MacIntyre et Adam Svensson (-12). Victor Perez a également bouclé son troisième tour (71). Il est à la 56ème place (-1). Dimanche, peut-être que les Tarbais vont, à leur tour, affoler les interrupteurs et faire tomber leurs records personnels…

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

POPULAIRES ACTUELLEMENT

A LA UNE

TOP DU MOIS

A LIRE AUSSI ...

Romain Langasque de retour dans le top 100 mondial

Romain Langasque s'est hissé au 85e rang du classement mondial après sa...

L'Anglais Harry Hall remporte le championnat Isco en fin de soirée

Dans la nuit de dimanche à lundi, la quatrième manche du championnat...

Romain Langasque 3e, Robert MacIntyre triomphe chez lui en Ecosse

Ce dimanche se tenait la quatrième manche du Genesis Scottish Open, la...

Ayaka Furue, une arrivée enflammée à l'Évian Championship pour son premier titre majeur

21:12 Golf, Evian Championship Furue, arrivée enflammée pour la première fois