Home Football Incidents sur l'A1 : l'histoire pathétique d'un supporter parisien
Football

Incidents sur l'A1 : l'histoire pathétique d'un supporter parisien

Les graves incidents qui ont précédé la finale de Coupe de France entre l'OL et le PSG sont ici racontés par un supporter parisien impliqué dans les violences sur l'A1. A quelques kilomètres du stade de Villeneuve-d'Ascq, théâtre de la finale de Coupe de France entre Lyon et Paris (le PSG s'est imposé 2-1) samedi soir, la fête de l'après-midi a failli se terminer en drame alors que les supporters des deux camps rassemblés prenaient des bus pour se rendre l'enceinte nord. De violents heurts ont éclaté entre supporters de l'OL et du PSG au péage de Fresnes-lès-Montauban dans le Pas-de-Calais. S'adressant à l'Agence France Presse, l'un des supporters parisiens concernés a déclaré : « Il y avait une dizaine de bus parisiens, un grand nombre d'entre eux sont passés devant le péage et là on voit des Lyonnais en tee-shirt groupés qui commencent à vous lapider ». était censé passer par là. Nous avons forcé les portes des bus pour sortir, ils étaient en infériorité numérique. Il y a eu un premier échange de coups, puis leur bus a été bombardé de pierres, les vitres ont été brisées, des fumigènes ont été allumés et un bus a pris feu. » Nous recherchons pour vous de la publicité « Salutations nazies » dans les stands ? Visiblement acteur de cette dispute, celui qui s'appelle « Auguste » (un prénom volontairement modifié pour préserver son anonymat) poursuit dans le cadre de ce récit : « L'escalade est arrivée très vite, les vitres cassées, les flammes, on voit des amis. « On revient avec des visages ensanglantés et puis on prend nous-mêmes des barres de fer. […] Dès le début, nous n’avions aucune volonté de violence. La police a défendu les Lyonnais, et heureusement, car si on était entrés en contact, avec une supériorité numérique, ça aurait été une hécatombe. Nous avons été gazés, abattus par des balles éclair et des grenades à fragmentation. » Selon Auguste, compte tenu du timing des conversations sur son téléphone, les affrontements ont duré près d'une heure et demie ; « Cela a commencé vers 17h48 et s'est terminé vers 19h11 », murmure-t-il. « Puis nous avons pu regagner le stade peu avant le match, j'ai trouvé le projecteur, les stadiers voulaient éviter les excès, tout le monde était sur ses gardes. […] Au sein du stand d'Auteuil, nous avons toujours été en conflit avec des groupes racistes. Lors de l'affrontement de samedi, j'ai vu les salutations hitlériennes. » .twitter-tweet{margin-left:auto;margin-right:auto;} Comme l'OL, qui a rapidement commenté ces incidents et notamment pointé du doigt la direction de la police, le PSG a officiellement annoncé dans la soirée : défense de ses Fans: « Le Club tient à préciser qu'à cette occasion ses supporters ont scrupuleusement respecté les règles de déplacement de l'arrêté préfectoral avant d'être agressés. » […] Le Paris-Saint-Germain tient à exprimer son soutien aux 20 Parisiens blessés, dont trois sont actuellement hospitalisés, ainsi qu'au personnel soignant. Dans l'attente d'informations complémentaires, le Paris Saint-Germain, où cinq bus de ses supporters ont été endommagés, se réserve le droit de porter plainte. »

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

POPULAIRES ACTUELLEMENT

A LA UNE

TOP DU MOIS

A LIRE AUSSI ...

Ethan Mbappé, la vérité va éclater !

Après être passé à Lille pendant que son grand frère est parti...

Match amical : Le Losc domine La Gantoise

Après une victoire contre les Belges du KMSK Deinze (3-1) et un...

Guardiola, l'incroyable projet de reconversion

En fin de contrat avec Manchester City dans un an, Pep Guardiola...

Olise sauve les Bleus d'une défaite embarrassante avant les JO

Lors de son dernier match de préparation, l'équipe de France olympique a...