Home Football Aimé Jacquet-Didier Deschamps, le désaccord profond
Football

Aimé Jacquet-Didier Deschamps, le désaccord profond

Une fois n'est pas coutume, Didier Deschamps n'était pas sur la même ligne qu'Aimé Jacquet lorsque ce dernier lui conseilla de devenir entraîneur à la fin de sa carrière de joueur. Didier Deschamps est un homme têtu. Roger Lemerre en a fait les frais à l'été 2000 lorsqu'il a tenté en vain de convaincre son capitaine de revenir sur sa décision d'arrêter l'équipe de France après sa victoire en Championnat d'Europe aux Pays-Bas. Le capitaine des Bleus n'avait que 31 ans. Un an plus tard, après une ultime saison au FC Valence, le Bayonnais met un terme à sa carrière de joueur. Alors que Didier Deschamps vient de raccrocher ses crampons, il enfile un nouveau costume : celui d'entraîneur. L'ancien milieu de terrain a été convaincu par Jean-Louis Campora de prendre la direction de l'AS Monaco et de cumuler les rôles d'entraîneur et de directeur technique. Une reconversion explicite à laquelle les Basques ne s'étaient pas préparés. Nous recherchons des publicités pour vous. Il a failli être licencié après seulement un an. « Aimé me voyait comme un entraîneur. Pas moi, jusqu'au dernier moment de ma carrière de joueur. Lorsque j’ai pris la décision d’arrêter, je n’avais pas encore obtenu mon diplôme. Certaines personnes, dont Aimé, m'avaient dit de le transmettre, mais ça ne me plaisait pas du tout », a-t-il déclaré dans les colonnes de La Tribune. « J’avais d’abord envie de souffler et de m’offrir une vie de famille différente. Puis sont venues les suggestions de Monaco et d'ailleurs… » L'expérience aurait tout de même pu se terminer trop courte, ou du moins ne pas suivre le même chemin qui a fait de lui le plus grand entraîneur de l'équipe de France. Au terme de sa première saison à Monaco, le club de la principauté termine à une douloureuse 14ème place, à seulement trois points de la zone de relégation. Son président annonce même sa démission. Finalement, Didier Deschamps a sauvé sa place en acceptant d'être épaulé par Jean Petit et Jean-Luc Ettori. Huit mois plus tard, il remporte son premier trophée, la Coupe de la Ligue 2003. La machine à gagner est lancée. Une machine complexe construite à partir de ses expériences de joueur. « Chaque période était importante pour mon bâtiment. Je me suis inspiré de Nantes, de Marseille, de l'Italie… Sans copier, mais en adaptant. Je suis multiculturel. « C'était un trésor important lorsque j'ai déménagé », souffle-t-il à nouveau et se concentre sur son objectif : remporter à nouveau le titre de Championnat d'Europe 24 ans plus tard…

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

POPULAIRES ACTUELLEMENT

A LA UNE

TOP DU MOIS

A LIRE AUSSI ...

Ethan Mbappé, la vérité va éclater !

Après être passé à Lille pendant que son grand frère est parti...

Match amical : Le Losc domine La Gantoise

Après une victoire contre les Belges du KMSK Deinze (3-1) et un...

Guardiola, l'incroyable projet de reconversion

En fin de contrat avec Manchester City dans un an, Pep Guardiola...

Olise sauve les Bleus d'une défaite embarrassante avant les JO

Lors de son dernier match de préparation, l'équipe de France olympique a...