Home Basket-ball Yabusele après la qualification du Real Madrid pour la finale de l'Euroligue : « Il fallait frapper dès le début »
Basket-ball

Yabusele après la qualification du Real Madrid pour la finale de l'Euroligue : « Il fallait frapper dès le début »

Le Real Madrid s'est incliné face à l'Olympiakos (87-76) après un début de match lamentable et affrontera le Panathinaikos en finale de l'Euroligue dimanche. Guerschon Yabusele (11 points) était ravi que son équipe ait pu affronter le blessé du soir en demi-finale avant de retrouver l'autre club d'Athènes. Guerschon Yabusele (Attaquant fort du Real Madrid, qualifié pour la finale de l'Euroligue) : « J'ai atteint un Final Four sur le terrain en 2022, je connais l'ambiance, mais bien sûr c'est toujours mieux de jouer, car par rapport à l'année dernière (bloqué , il l'a raté). le Final Four). Quand je ne joue pas, je ne sais pas pourquoi, j'ai l'impression d'avoir plus de pression, alors qu'ici, quand j'étais dans mon match, je ne pensais qu'à gagner. (Pour gagner en demi-finale) Contre une équipe comme l'Olympiakos, il faut frapper dès le début. Nous l'avons créé. On a su donner le ton, les marquer, ils ont été surpris et avec l'avance qu'on avait (56-37, 20e), même s'ils sont revenus en seconde période, on avait encore 10 points d'avance et on a su réagir . A Madrid, le meilleur club d'Europe, j'apprends tous les jours, j'ai la chance de disputer toutes ces finales et je progresse. Même si je reviens en équipe de France cet été, il y a des choses que je peux reproduire et qui vont m'aider. (Sur le Panathinaïkos) Suis-je surpris de les trouver là-bas ? Non, on l'a vu durant la saison, ils ont fait une grande remontée (à la 2ème place), ils ont eu les moyens d'aller en finale. Nous essayons de les respecter et les regardons droit dans les yeux. Ce sera aussi un match particulier pour moi contre Mathias (Lessort), on s'appelle assez souvent au cours de la saison. » Chus Mateo (entraîneur du Real Madrid) : « L'Olympiakos est une grande équipe avec beaucoup de cœur, ils ont défendu incroyablement bien toute la saison, mais nous avons su contrôler le rythme contre eux, les rebonds et le jeu de transition. Nous avons continué à nous battre. en seconde période, nous savions qu'ils allaient revenir et même lorsqu'ils ont marqué trois points, nous avons repris le contrôle. Il n'y aura pas de favori dimanche (finale contre le Panathinaikos). Nous ne devons battre qu'une seule équipe dans la saison et pas plus de 17. » Georgios Bartzokas (entraîneur de l'Olympiakos) : « Pour nous, c'est la fin de la saison européenne, nous avons eu beaucoup de problèmes cette saison et nous n'avons pas de chance, Le Real Madrid avec tout son talent, son expérience et sa grande condition pour trouver un casting complet. Mais c'est triste parce que nous n'avons pas commencé le match comme nous aurions dû, nous n'avons pas défendu comme nous l'avons fait en seconde période. Nous leur donnons trois tirs ouverts à trois points et cela leur donne confiance. Nous n'avons pas eu la bonne approche pour des matchs comme celui-là, même si nous avons tout donné en seconde période, (Dzanan) Musa et (Sergio) Llull ont réalisé des tirs controversés et nous avons eu plusieurs revirements cruciaux qui ont fait que nous n'avons pas réussi. l'occasion de mettre le Real sous pression. Ils méritaient leur victoire et je voudrais remercier nos fans pour leur incroyable soutien. »

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

POPULAIRES ACTUELLEMENT

A LA UNE

TOP DU MOIS

A LIRE AUSSI ...

Monaco sacré champion de France après sa large victoire face à Paris

Pour la deuxième année consécutive, Monaco est sacré champion de France. Mercredi...

MVP des finales, une dernière apparition pour Mike James avant le départ ?

00:30 Basket, Betclic Élite James, le dernier concert ?

Sasa Obradovic (champion de France avec l'AS Monaco) : « On a fait une belle saison »

Monaco a conservé son titre de champion de France après une victoire...