Home Basket-ball Risacher, Sarr, Salaün, Dadiet et Ajinça ​​attaquent la Summer League avant la NBA
Basket-ball

Risacher, Sarr, Salaün, Dadiet et Ajinça ​​attaquent la Summer League avant la NBA

Les cinq Français retenus lors de la draft NBA préparent leurs débuts en Summer League, où ils rencontreront d'autres compatriotes en quête d'un contrat garanti. Risacher-Sarr, premier duel Zaccharie Risacher (Atlanta) et Alexandre Sarr (Washington) ont été sélectionnés aux deux premières places d'une draft historique pour la France et le seront la semaine prochaine lors de la Summer League de Las Vegas (12-22 juillet). faire les premiers pas. , où la NBA réunit toutes ses équipes depuis 2018 dans un tournoi qui détermine les références des rookies repêchés au premier tour. Risacher et Sarr, comme Tidjane Salaün (sélectionné par Charlotte au n°6) et Pacôme Dadiet (sélectionné au n°25 par les Knicks), sont assurés de signer un contrat garanti de deux ans 30, heure française) dans un passionnant Wizards- Duel de faucons. Avant cela, on suivra les premiers pas de Salaün ce week-end dans le cadre plus intimiste de la California Classic Summer League à Sacramento (7 équipes, 6-9 juillet). Melvin Ajinça​​n'a pas la certitude que Dallas lui proposera un contrat. (Jean-Baptiste Autissier /L'Équipe) Ajinça, futur cinquième et dernier Français repêché cette année, Melvin Ajinça​​aura également l'occasion de faire ses preuves lors de la Las Vegas Summer League. Mais l'ailier de 20 ans jouera plus gros que Risacher, Sarr, Salaün et Dadiet : il a été sélectionné au deuxième tour (51e), il n'a pas la certitude que Dallas lui proposera un contrat et les déclarations du manager général aussi Les Mavericks Nico Harrison suggère que son avenir proche devrait s'écrire en Europe. À moins qu’Ajinça ​​ne s’éclate au Nevada et n’obtienne un contrat « bidirectionnel » qui lui permettrait d’aller et venir entre la NBA et son front office, la G-League. « Nous avons beaucoup d'options et elles sont toutes sur la table », a répondu Harrison, qui a également précisé que l'équipe des Mavs était déjà bien équipée. Lucas Dufeal va tenter de convaincre Sacramento qu'il mérite une chance en NBA. (Nicolas Luttiau/L'Équipe) Une chance pour Traoré, Diarra et Dufeal Sur les huit candidats français à la sélection de cette année, trois ont été laissés de côté le 27 juin. Mais pour eux, tout n’est pas perdu. Après une saison réussie à Blois, Armel Traoré (21 ans) a signé un contrat « à double sens » avec les Lakers et devrait logiquement évoluer en Summer League. Il travaillera avec Mohamed Diarra (23 ans), le très sportif architecte d'intérieur francilien de NC State University, que les mêmes Violet et Or ont voulu tester lors des Jeux d'été. Quant à l'ailier fort Lucas Dufeal (21 ans), prêté à Vichy (Pro B) en provenance de Cholet la saison dernière, il tentera de convaincre Sacramento qu'il mérite sa chance dans le championnat majeur. Donc aussi sans garantie, mais avec une référence : l'entraîneur adjoint de Strasbourg Julien Zoa (ex-Cholet), intégré au staff des Kings pour la Summer League.

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

POPULAIRES ACTUELLEMENT

A LA UNE

TOP DU MOIS

A LIRE AUSSI ...

Les Bleues battent la Serbie lors de leur troisième match de préparation aux JO 2024

Après deux buts sur balles face à une Finlande faible, l'équipe de...

Top flop entre la France et la Serbie : Johannes en dynamite, Malonga prend de la hauteur

21:25 JO 2024, basket (F), préparation top flops France-Serbie

D'abord pour Zaccharie Risacher, Alexandre Sarr et ceux draftés lors de la NBA Summer League

Les numéros 1 et 2 du repêchage Zacharie Risacher (Atlanta) et Alexandre...