Home Basket-ball Philippe Ausseur, président de la LNB : « La maison brûle à Limoges »
Basket-ball

Philippe Ausseur, président de la LNB : « La maison brûle à Limoges »

Interrogé sur le déclassement par la DNCCG du CSP de Limoges au statut amateur, le président de la Ligue nationale de basket (LNB), Philippe Ausseur, a appelé à « une prise de conscience de la propriétaire », Céline Forte, et a réclamé « l'arrivée de capitaux ou de sponsors » pour sauver le club. Les cadres de la CSP de Limoges convoqués ce mardi à la DNCCG n'ont pas réussi à convaincre la gendarmerie financière de la viabilité de leur projet. Le club, 11 fois champion de France, a donc été rétrogradé chez les amateurs. Sur le plateau de la chaîne L'Équipe, le président de la Ligue nationale de basket (LNB), Philippe Ausseur, a appelé à « une prise de conscience de la propriétaire », Céline Forte, et a réclamé « l'arrivée de capitaux ou de sponsors » pour sauver le club. Philippe Ausseur : « Il existe plusieurs solutions pour sortir de la crise du Limoges CSP. (Céline Forte, la propriétaire) aurait bien sûr pu présenter un projet alternatif, soit par un parrainage complémentaire, soit en apportant elle-même du capital, soit, deuxième option, en trouvant des repreneurs. Il existe donc effectivement ce que l'on appelle le « dossier Peluhet », du nom de M. Lionel Peluhet, qui a été déposé auprès de la DNCCG. La DNCCG a été plutôt convaincue par ce projet, mais la DNCCG est indépendante et neutre. S’il existait un projet alternatif crédible, elle l’aurait bien entendu examiné avec la bienveillance et la compréhension nécessaires. Il s’avère que ce qui a été présenté ce matin n’a pas convaincu la DNCCG. C'est désormais à la propriétaire Céline Forte de tout mettre en œuvre pour sauver le Limoges CSP. J'ai déjà dit que la maison est en feu au CSP de Limoges. On a donc plus de temps pour se demander : « Est-ce un petit feu ? » Est-ce dans la cheminée ou ailleurs ? » Toute la maison brûle. Et maintenant, il faut vite, vite, vite en prendre conscience et retirer la lance à incendie. Je pense qu'ils peuvent s'en sortir. Les huit jours sont certes un délai court, mais ils permettent d'arriver à une solution à un moment donné. Je crois que s'il y a une solution, elle passera d'abord par la prise de conscience de la propriétaire et de son entourage que désormais il ne s'agit plus de reporter quelque chose, il ne s'agit plus, si vous me le permettez, de fantasmer sur des investisseurs ou sponsors potentiels. . Maintenant, nous avons besoin de réalité. Nous devons montrer que ce qui peut arriver se produira réellement dans un sens positif en fournissant des capitaux et des sponsors. »

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

POPULAIRES ACTUELLEMENT

A LA UNE

TOP DU MOIS

A LIRE AUSSI ...

La NBA signe un énorme contrat de 76 milliards de dollars de 2025 à 2036 aux Etats-Unis

Disney a acquis les droits de diffusion de la NBA aux Etats-Unis...

Victor Wembanyama sur l'entrée des Bleus aux JO : « La médaille d'or ? Pas de science-fiction »

00:25 JO 2024, Basket (M), Bleus Wembanyama : « La médaille d'or...

Steve Kerr rassure Kevin Durant sur sa participation aux Jeux olympiques

Arrivés à Villeneuve-d'Ascq mercredi, les États-Unis se sont entraînés pour la première...