Home Basket-ball Mathias Lessort, en finale de l'Euroligue avec le Panathinaikos : « Ce serait génial »
Basket-ball

Mathias Lessort, en finale de l'Euroligue avec le Panathinaikos : « Ce serait génial »

Le pivot français Mathias Lessort, qui a mené le Panathinaïkos en finale de l'Euroligue grâce à un match solide (17 points, 10 rebonds, 7 fautes provoquées), a évoqué son rêve d'aller au bout et l'espoir de se qualifier pour le match le plus important sublimera son carrière. Mathias Lessort (Panathinaikos-Pivot) après la victoire contre Fenerbahçe (73-57) vendredi soir en demi-finale : « Si nous défendons comme nous l'avons fait ce soir (vendredi), nous sommes très difficiles à battre, nos chances de gagner se multiplient  » C'est la clé. Pour nous, nous avons l'une des meilleures défenses et quand nous gardons une équipe en dessous de 70, 65 points, c'est difficile pour les autres de nous empêcher de dépasser cette barre. Ce sera également crucial dimanche. Je ne suis pas entièrement satisfait de ma prestation. J'ai eu beaucoup de revirements (cinq), j'ai raté même des tirs faciles, même un dunk. Je suis content que nous nous soyons qualifiés, mais je sais que je peux faire mieux et je suis toujours exigeant envers moi-même. Est-ce que je veux que ce soit le meilleur match de ma vie dimanche ? Je l'espère, mais je ne peux pas être sûr que ce soit le cas. Je vais essayer de tout donner. Si c'était possible, ce serait merveilleux. Mais les statistiques personnelles n'ont pas d'importance. Le plus important est de remporter la victoire. Nous devons être prêts à faire de notre mieux. » Sarunas Jasikevicius (entraîneur de Fenerbahçe) : « Les Panathinaikos étaient eux-mêmes, différents de nous. La saison d'Euroligue est terminée pour nous et j'ai un grand respect pour mes joueurs. Je tiens à les remercier de nous avoir menés jusqu'ici. Nous avons bien joué en défense et même si nous avons concédé des paniers faciles, nous avons tenu Pana en dessous de ses standards. Cependant, nous avons été terribles en attaque. Terrible. Le ballon n'a pas assez bougé et lorsque nous avons trouvé des tirs, nous ne les avons pas convertis. Nous étions trop statiques pour réaliser quoi que ce soit. Je savais que nous étions capables d'atteindre le Final Four et de remporter le Championnat d'Europe. Quelqu'un m'a demandé si ce n'était pas une bonne chose que nous soyons ici et a dit que perdre n'était peut-être pas grave. Au contraire, c'est une tragédie que nous avons perdue. Si vous êtes dans le Final Four, vous n'êtes qu'à deux matchs du Saint Graal. Bien sûr, nous avons un directeur général et des managers, nous travaillons pour avancer. Mais en tant que compétiteur, je ne peux pas m'en contenter. Je m'en fiche de l'année prochaine. Nous n'avons pas profité de l'occasion. L’avenir était maintenant, et aujourd’hui l’opportunité est perdue. » Ergin Ataman (entraîneur du Panathinaïkos) : « Nous avons contrôlé la majeure partie du match et mis en place une défense exceptionnelle tout en partageant le ballon. Nous avons réalisé un début de match très haut. Ensuite, nous avons commencé à prendre des tirs inutiles, à perdre des ballons, Fenerbahçe est revenu avec des murs à 3 points en transition et son jeu pick-and-pop. Nos changements de stratégie, notamment la confiance dans nos joueurs défensifs d'élite, notamment Kostas Antetokounmpo et Panagiotis Kalaitzakis, déjà cruciaux lors du quart de finale contre le Maccabi, ont porté leurs fruits. Et tandis que Nick Calathes a fait du bon travail en atténuant son impact sur Kendrick Nunn, d'autres se sont démarqués et nous avons pu capitaliser sur notre avantage au rebond. Au final, cela a fait la différence : ils ont marqué 7 points dans la dernière mi-temps. Dans les vestiaires, avant le match, j'ai voulu faire passer le message, notamment à nos jeunes qui découvrent le Final Four, qu'il faut jouer ce match comme si c'était un jeu comme un autre, tout oublier et se concentrer. sur le plan de match et la défense comme nous l'avons fait toute la saison. »

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Monaco sacré champion de France après sa large victoire face à Paris

Pour la deuxième année consécutive, Monaco est sacré champion de France. Mercredi...

MVP des finales, une dernière apparition pour Mike James avant le départ ?

00:30 Basket, Betclic Élite James, le dernier concert ?