Home Basket-ball Les Pacers remportent le septième match contre les Knicks
Basket-ball

Les Pacers remportent le septième match contre les Knicks

Dans une demi-finale de Conférence Est où les deux équipes ont toujours gagné à domicile, Indiana a confirmé la tendance en battant New York (116-103) vendredi soir pour assurer le septième match. New York devra donc encore attendre avant de goûter à nouveau à une finale de conférence (2000). Dans la nuit de vendredi à samedi sur le terrain des Pacers, les Knicks avaient leur première balle de match en main après leur récent succès à domicile, ce qui leur permet de mener cette demi-finale à l'Est avec trois victoires à deux. Mais cette nuit-là, la magie de Jalen Brunson n’a pas fonctionné, du moins pas assez pour que New York y croie. Brunson, auteur de 44 points lors du cinquième match, a débuté ce sixième effort la tête baissée, ratant tous ses tirs en première période pour ensuite passer à 0 sur 11 à la pause, ce qu'on voit le plus souvent dans le département dimanche. les matins . Heureusement pour lui et les Knicks, Miles McBride a quand même tenté de maintenir le cap (auteur de 11 des 17 premiers points) pour amener son équipe en finale (29-30 à la fin du premier quart-temps). Pourtant, avec cette domination au sein des Pacers, bien épaulé par Pascal Siakam (25 points, 7 rebonds, 5 passes) et Miles Turner (17 points, 8 rebonds), couplée à une réussite avec un tir assez dévastateur, une sensation est vite venue du côté des Pacers. pitch (jusqu’à 56% en première période). Il n'a pas fallu longtemps à Indiana pour reprendre son premier avantage en prenant dix points d'avance (61-51) à la mi-temps. Et même si Brunson a retrouvé son rythme de croisière (31 points au final), Indiana a semblé intouchable dans ce sixième match, aidé par une défense solide qui n'a plus fait sa force depuis le début de la saison (notamment 47 rebonds à 35). ). Menant jusqu'à 26 points, les Pacers ont finalement clôturé le match 116-103 et ont profité du frisson des séries éliminatoires dimanche au Madison Square Garden de New York. Une rencontre dans laquelle les Knicks pourraient arriver encore plus faibles. Déjà privé du pivot Mitchell Robinson et de l'ailier OJ Anunoby, c'est désormais le physique de Josh Hart qui s'affaiblit. L'ailier, auteur de cinq points mineurs en 31 minutes (au moins huit rebonds), a alterné les passages sur le banc et au sol, s'appliquant notamment un sac de glace sur les abdominaux avant de regagner définitivement les vestiaires au début. de la saison est revenu le match. quatrième trimestre. Un nouveau coup dur pour New York, qui apparaît dans la position délicate d'empêcher l'Indiana d'accéder à la finale Est, dix ans après sa dernière épopée à ce stade de la compétition. Et même si, selon Tyrese Haliburton, « les Matchs à 7 sont toujours aussi laids », le leader des Pacers attend avant tout que « celui qui joue le plus fort gagne ». Son équipe semble être la bonne personne.

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

POPULAIRES ACTUELLEMENT

A LA UNE

TOP DU MOIS

A LIRE AUSSI ...

Valériane Ayayi, après la victoire contre la Chine : « Le match le plus abouti de la préparation »

L'ailière de l'équipe de France, à l'instar de son entraîneur et de...

JO 21 juillet 2024, Basket France-Australie, résumé vidéo

JO 21 juillet 2024, Basket France-Australie, résumé vidéo