Home Basket-ball La DNCCG rejette l'utilisation de Limoges dans le Betclic Elite et dans le ProB
Basket-ball

La DNCCG rejette l'utilisation de Limoges dans le Betclic Elite et dans le ProB

Les cadres de la CSP de Limoges convoqués ce mardi à la DNCCG n'ont pas réussi à convaincre la gendarmerie financière de la viabilité de leur projet. Le club, 11 fois champion de France, est rétrogradé au rang d'amateurs. Le plan présenté ce mardi par Céline Forte, veuve de Frédéric et propriétaire de la CSP Limoges, n'a pas convaincu la gendarmerie financière de la LNB. Le non-respect des engagements pris le 2 avril, les hypothèses qualifiées par la DNCCG de « fallacieuses » et « récurrentes », les retards avérés dans le paiement des dettes envers les fournisseurs et l'absence de certification par le commissaire aux comptes sur les hypothèses formulées par le manager a conduit à la redoutable décision selon laquelle le Limoges CSP ne sera signé ni avec Betclic Elite ni avec ProB la saison prochaine. Céline Forte, qui était accompagnée ce mardi de Guillaume Lanave, directeur commercial du CSP, a rejeté dimanche soir une proposition de rachat – d'un montant de 1,2 million d'euros – de Lionel Peluhet, numéro 2 d'Intermarché. Cette solution a été approuvée par les autorités locales et par le président du conseil d'administration du club, Didier Jamot, qui a démissionné immédiatement après cette décision. Le président de la DNCCG, Patrick Hianasy, a également jugé cette offre « crédible ». Le CSP de Limoges dispose désormais de huit jours pour faire appel. Pour assurer l'avenir du club au niveau professionnel, deux options semblent se dessiner. Soit Céline Forte récupérera spécifiquement les 4 millions d'euros qu'elle a souhaité investir dans le club dans une déclaration d'intention en avril dernier grâce à un investisseur national. Soit un accord finira par être trouvé avec Lionel Peluhet, seul repreneur potentiel connu des autorités, qui avait lancé un projet sur quatre ans. Rester sur le terrain malgré une absence de deux victoires La décision d'aujourd'hui n'est pas une surprise, elle s'inscrit simplement dans la continuité des déboires financiers qui frappent le club depuis de nombreux mois. En raison d'une « dégradation significative entre les comptes estimés au 30 juin 2023 et les comptes arrêtés au 30 juin 2023 », la DNCCG avait déjà infligé une amende de 15 000 € à Limoges et annulé trois gains chez Betclic Elite. Après l’appel, la sanction a finalement été réduite à deux succès. Depuis la mi-février, le club, qui a terminé 13e du championnat et assuré ainsi sa place parmi l'élite sur le terrain, fait également l'objet d'une information judiciaire ouverte par le parquet de Limoges pour « malversations financières ». A cela s'ajoute la suspension de la subvention de près de 400 000 euros par la mairie de Limougeaude. Rappelons que le CSP avait clôturé l'exercice 2022-2023 avec un déficit important estimé à un million d'euros, qui avait été partiellement compensé par l'actionnaire majoritaire Céline Forte, également Présidente du Conseil de Surveillance, à travers un dépôt et une ouverture de compte courant. du capital. Il a reçu la confirmation de son engagement au sein de Betclic Élite le 22 juin avec une fiche de salaire régulière. Et un budget prévisionnel de 6,12 millions d'euros pour la saison 2023-2024.

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

POPULAIRES ACTUELLEMENT

A LA UNE

TOP DU MOIS

A LIRE AUSSI ...

La NBA signe un énorme contrat de 76 milliards de dollars de 2025 à 2036 aux Etats-Unis

Disney a acquis les droits de diffusion de la NBA aux Etats-Unis...

Victor Wembanyama sur l'entrée des Bleus aux JO : « La médaille d'or ? Pas de science-fiction »

00:25 JO 2024, Basket (M), Bleus Wembanyama : « La médaille d'or...

Steve Kerr rassure Kevin Durant sur sa participation aux Jeux olympiques

Arrivés à Villeneuve-d'Ascq mercredi, les États-Unis se sont entraînés pour la première...