Home Basket-ball Céline Forte : « On fait tout ce qu'on peut » pour éviter la relégation à Limoges
Basket-ball

Céline Forte : « On fait tout ce qu'on peut » pour éviter la relégation à Limoges

La propriétaire du Limoges CSP, Céline Forte, a réagi ce mercredi à la décision du « gendarme financier » de la Ligue nationale de ne pas inscrire le club ni en Betclic Elite ni en Pro B la saison prochaine. Céline Forte, propriétaire du Limoges CSP et présidente du conseil de surveillance, a fait part mercredi à L'Équipe de sa réaction et de ses intentions suite à la décision mardi de la Direction nationale du conseil et du contrôle de gestion de la Ligue nationale de ne pas inclure le club dans Betclic. Elite, ni en Pro B, la saison prochaine. Ce qui signifierait une relégation sportive du CSP, onze fois champion de France et champion d'Europe à partir de 1993, au niveau fédéral. Elle dispose de huit jours pour introduire un recours volontaire auprès de la LNB et présenter de « nouveaux éléments tangibles » en vue d’un éventuel réexamen de la décision de la commission. Cette réaction du propriétaire du club, qui existe depuis 2019, est pleinement restituée. « Je suis toujours étonné par l'audience d'hier (mardi) devant la DNCCG, qui a soulevé des doutes sur l'origine des fonds de notre partenaire, puisque ceux-ci ne sont pas encore arrivés sur le compte bancaire du CSP de Limoges malgré la preuve du virement. C'est la raison pour laquelle (la DNCCG) a décidé de nous déclasser. Je peux comprendre cela dans l’absolu. C'est pour cette raison que j'ai également garanti le paiement des sommes issues de mon patrimoine privé, comme nous l'avons fait plusieurs fois en famille depuis 20 ans (par exemple ces dernières semaines pour compenser le gel des subventions de certaines communes). mais ils (la DNCCG) n’en ont visiblement pas tenu compte. Cependant, si les fonds mettent autant de temps à arriver, c'est que le règlement et toutes les procédures de gestion et de contrôle permettant de s'assurer de l'origine des fonds et de leur propreté sont en cours. « Nous faisons tout notre possible pour que les montants convenus contractuellement avec notre partenaire arrivent le plus rapidement possible et avant l'expiration du délai de huit jours. » Lundi 27 mai, il me restait trois options. J'ai dû faire un choix. Il y avait deux offres. J'ai étudié cela auprès de M. Péluhet. Malheureusement, malgré mes nombreux souvenirs, il n'a jamais accepté de me présenter son projet sportif et économique pour le club. Et celle d’un chef d’entreprise étranger déjà propriétaire de plusieurs clubs sportifs internationaux. La troisième option, qui m'a semblé la plus pratique et la plus durable pour le développement futur du club, m'a convaincu. Il s'agit de l'entrée d'acteurs locaux au capital de Limoges CSP, couplée à la conclusion d'un partenariat international avec une entreprise présente aux quatre coins du monde pour une durée d'au moins six ans. Nous mettons tout en œuvre pour que les montants convenus contractuellement avec notre partenaire arrivent le plus rapidement possible et avant l'expiration du délai de huit jours. Si ces offres ne sont pas reçues, nous départagerons les deux autres offres. »

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Monaco sacré champion de France après sa large victoire face à Paris

Pour la deuxième année consécutive, Monaco est sacré champion de France. Mercredi...

MVP des finales, une dernière apparition pour Mike James avant le départ ?

00:30 Basket, Betclic Élite James, le dernier concert ?

Sasa Obradovic (champion de France avec l'AS Monaco) : « On a fait une belle saison »

Monaco a conservé son titre de champion de France après une victoire...

Les top flops de Paris-Monaco : Royal et MVP Mike James bouleversent Tyson Ward

Comme lors du premier match, Mike James s'est montré irrésistible mercredi soir,...