Home Auto-moto L'Indycar passe à l'hybride pour la course de Mid-Ohio ce week-end
Auto-moto

L'Indycar passe à l'hybride pour la course de Mid-Ohio ce week-end

Après plusieurs reports, le nouveau système hybride Indycar fera ses débuts en compétition à Mid-Ohio. Avec la possibilité de rebattre les cartes ? Rarement un championnat de ce niveau aura connu une telle révolution au cours de la saison. Mais Indycar, après plusieurs reports, avait décidé de lancer ses motorisations hybrides plus tard cette année en 2024, après la course phare des 500 miles d'Indianapolis, pour s'assurer que les plâtres ne soient pas essuyés lors de l'événement majeur de l'année. Le big bang électrique a donc lieu ce week-end sur le parcours routier de Mid-Ohio (course dimanche à 19h45 heure française) avec 27 voitures au départ, fraichement équipées d'un système pour lequel les deux motoristes impliqués, Chevrolet et Honda, étaient responsables a collaboré. Chevrolet, en collaboration avec Ilmor, s'est occupé du système chargé de récupérer l'énergie générée lors du freinage et de la transmettre à la transmission lors de l'accélération. Honda a travaillé sur la batterie, composée de plusieurs supercondensateurs et fonctionnant à basse tension pour éviter la plupart des mesures de sécurité strictes en vigueur en Formule 1, en course d'endurance ou en WRC. Le système doit proposer une soixantaine de chevaux supplémentaires, même s'il risque d'être restreint sur les premières courses. A terme, cela permettra au Push-to-Pass d'offrir 120 chevaux de boost (toujours avec le même principe d'un nombre d'activations limité et d'une durée totale limitée), permettant aux Indycars d'avoir au total un peu plus de 800 chevaux, une performance qui il n'a jamais existé dans la série depuis près de 20 ans. Un système qui laisse beaucoup de liberté au pilote. Et même si près de 50 000 kilomètres d'essais sont nécessaires, la question demeure, au moins jusqu'à la fin du week-end, de savoir si cette nouveauté – avec d'éventuels problèmes de fiabilité – peut avoir un impact dans le championnat dirigé par Alex Palou (Chip Ganassi, 285 points) devant Will Power (Penske, 262) et son coéquipier Scott Dixon (253), sachant que Power est actuellement le seul moteur Chevrolet dans le top cinq, même si la parité (5 Chevrolet, 5 Honda) est nécessaire pour le top 10. Les équipes doivent également apprendre à utiliser un système qui laisse beaucoup de latitude au pilote, qui peut parfois contrôler la régénération, notamment avec un volant à palettes ajouté qui ne permet qu'une récupération d'énergie partielle ou permet un contrôle automatique. Et dès la semaine suivante, il faudra apprendre à aborder l'hybride dans un tout autre contexte, alors que le championnat se déplacera sur un ovale de deux courses dans l'Iowa (13 et 14 juillet). En attendant, il y a sans doute des places à gagner à Mid-Ohio, pourquoi pas un podium ou une victoire à remporter si vous profitez déjà de ce nouvel outil. Un pilote comme Romain Grosjean (Juncos Hollinger), qui a connu sept saisons hybrides en Formule 1, aura forcément quelques idées pour y parvenir…

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

POPULAIRES ACTUELLEMENT

A LA UNE

TOP DU MOIS

A LIRE AUSSI ...

Le Grand Prix du Kazakhstan a été annulé et remplacé par le Grand Prix d'Émilie-Romagne

Le Grand Prix du Kazakhstan, prévu en juin et reporté en raison...

La Toyota du numéro 8 domine les 6 Heures de Sao Paulo devant les Porsche

Auteur d'une course quasi parfaite, la Toyota n°8 de Buemi, Hartley et...

Ralf Schumacher, frère de Michael, fait son coming-out

L'ancien pilote de Formule 1 et vainqueur de six Grands Prix, Ralf...

Lucky Will Power remporte la deuxième course sur l'ovale de l'Iowa, top 10 pour Grosjean

Grâce à une voiture de sécurité au bon timing, Will Power a...