Home Auto-moto L'attraction : Valentin Rossi a participé aux 24 Heures du Mans avec BMW en LMGT3
Auto-moto

L'attraction : Valentin Rossi a participé aux 24 Heures du Mans avec BMW en LMGT3

Valentin Rossi, nonuple champion du monde moto, qui participe pour la première fois aux 24 Heures du Mans, électrise le public à chaque apparition. Valentino Rossi sait à quoi s'attendre. Le nonuple champion du monde moto, attraction populaire de ces 24 heures, est conscient de l'accueil qu'il recevra demain lors du défilé des pilotes dans le centre-ville du Mans. « J'ai déjà reçu un accueil fébrile lors des GP moto, notamment en Indonésie, se souvient l'Italien, mais j'imagine que c'est quelque chose de spécial, j'espère juste m'en sortir vivant ! » On lui souhaite déjà une issue moins douloureuse qu'à cette dame qui, après avoir été touchée dans le dos, est sortie en tremblant de la file interminable qui s'était formée devant le stand BMW n°46, mardi après-midi, lors de la séance d'autographes. Rossi ne se lance pas non plus dans l'inconnu sur les circuits. Il a remporté trois fois le Grand Prix de France sur le circuit Bugatti (2002, 2005, 2008) et connaît bien les lieux. Et il n'est pas non plus étranger au grand circuit sarthois puisqu'il a participé l'année dernière à une course d'une heure Road to Le Mans au volant d'une BMW M4, où l'accent était mis sur la victoire dans la catégorie GT3. Une voiture qu'il retrouvera cette année, mais cette fois dans le contexte XXL des 24 heures. « La Bugatti a toujours eu beaucoup de succès pour moi en moto, mais c'est une autre dimension » Valentino Rossi, pilote de la BMW M4 n°46 « Je suis heureux d'être ici parce que c'était l'objectif que je m'étais fixé lorsque Je suis passé au sport automobile. » fin 2021, se souvient le « Docteur », qui ne peut espérer mieux qu'un top 5 en GT3 dimanche. Lors de mon passage ici l'année dernière, j'ai pu me familiariser avec ce parcours extraordinaire. La Bugatti a toujours très bien fonctionné pour moi en moto, mais c'est une autre dimension. Avec ces lignes droites interminables, la grande piste n'est pas celle que j'ai le plus appréciée dans le simulateur, mais dans la vraie vie c'est différent car on roule toujours à plein régime : on roule à des vitesses folles, avec une moyenne de 200 km/h. tour, freinage brusque et virages ultra rapides. Je m'amuse vraiment beaucoup. » Rossi, qui a participé l'an dernier aux 24 heures de Spa, va découvrir la magie du Mans ce week-end. Et tous les pièges servaient à cela. «J'essaie de lui transmettre mon expérience», confie son équipier belge Maxime Martin, qui compte sept participations aux 24 heures. Valentino a fait de grands progrès dans la maîtrise de la mécanique et des dangers de la course. Il n’a plus à craindre une éventuelle erreur et peut désormais se concentrer sur son pilotage. La vitesse a toujours été là. Nous pensons qu’il a une capacité naturelle à conduire, qu’il peut ressentir les choses. » A commencer par l'enthousiasme dans les tribunes, parfois derrière lui tout le week-end.

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

POPULAIRES ACTUELLEMENT

A LA UNE

TOP DU MOIS

A LIRE AUSSI ...

Lando Norris le plus rapide des 2es essais libres du GP de Hongrie, Charles Leclerc blessé

La deuxième séance d'essais libres du Grand Prix de Hongrie, vendredi, a...

Kalle Rovanperä creuse son écart avec le leader letton du rallye, Sesks retient Ogier

Kalle Rovanperä a profité de sa position sur la route et a...

Carlos Sainz réalise le meilleur temps de l'EL1 en Hongrie devant Verstappen et Leclerc

Pas de surprise pour la première séance d'essais libres du Grand Prix...