Home Auto-moto Julien Andlauer, le marathonien qui boucle le Nürburgring, Le Mans et Spa en juin
Auto-moto

Julien Andlauer, le marathonien qui boucle le Nürburgring, Le Mans et Spa en juin

Julien Andlauer, pilote d'hypercar Porsche Proton Competition, participera à trois courses de 24 heures en juin : au Nürburgring, au Mans et à Spa. Un défi qu'il relève avec sérénité. Participer à une course de 24 heures semble déjà être un défi assez compliqué pour le commun des mortels, notamment au Mans, compte tenu de la fatigue et du stress qu'apporte une telle épreuve. En ajouter une seconde deux semaines avant augmente évidemment la difficulté. Mais en planifier un troisième dans cinq semaines à la fin d’un mois de juin tout à fait extraordinaire laisse sans voix. Pourtant, Julien Andlauer en fera l'expérience – et il n'est pas le seul puisque 15 pilotes tenteront ce fou triptyque Nürburgring-Le Mans Spa. Le Français, qui pilotait une Porsche 911 de l'allemand Falken Motorsports au début du mois, est au Mans depuis jeudi dernier pour représenter Proton Competition dans la catégorie Hypercar avec une Porsche 963 et restera associé au constructeur allemand à la fin du mois. en Belgique, avec une 911 de Rutronik Racing. « On aime ça, on a envie de le faire, alors on le fait » Julien Andlauer Il ne faut cependant pas croire que le marathonien a été contraint à un tel enchaînement. « Je suis définitivement prêt, sourit le pilote français. « Nous aimons ça, nous voulons le faire, alors nous le faisons », ajoute-t-il. Bien sûr, ce fut un mois chargé, mais personne ne m’a forcé à le faire. Et puis j'ai déjà bouclé ces trois courses, voire les quatre dont les 24 Heures de Daytona, mais jamais en si peu de temps. » « C'est un véritable embouteillage », reconnaît Andlauer. Évidemment, mon programme n°1 de la saison était le programme WEC avec Proton Competition. Mais je suis aussi un grand fan du Nürburgring et j'ai poussé Porsche à me placer sur une grille compétitive. Et comme je suis inscrit au GT World Challenge, je suis aussi à Spa (sourire). » Un coup de chance, si l'on peut dire : la course de 24 heures du Nürburgring a duré moins de huit heures et a été interrompue par le brouillard en début de nuit, qui a empêché la course de reprendre. « On a mieux dormi que ce qu'on imaginait », sourit le Français, qui termine 9e avec ses équipiers. Nous avons pu rentrer à l'hôtel et dormir normalement, me laissant moins de séquelles que si la course s'était déroulée au complet. » La Porsche 963 de Proton Competition. (Dppi) Le fait est que pour Andlauer, ancien pilote de Porsche Supercup et vainqueur du Mans en 2018, cette série de courses longues et physiquement exigeantes ne sera évidemment pas facile à gérer. 911RSR. « Après une course de 24 heures, j'ai besoin de deux jours de repos. Lundi je suis vraiment fatiguée, la douleur commence à arriver et le lendemain ça s'aggrave. J'ai prévu beaucoup de périodes de récupération. Quant au sommeil, j'ai mes habitudes, je peux presque dormir la nuit pendant la course. Au Mans la grosse difficulté, c'est le processus, les enquêtes de presse, les briefings techniques, le roulage en soirée, la pesée, le défilé, ça ne s'arrête pas pendant dix jours. Vous arrivez le samedi matin dépassé. »

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

POPULAIRES ACTUELLEMENT

A LA UNE

TOP DU MOIS

A LIRE AUSSI ...

Lando Norris le plus rapide des 2es essais libres du GP de Hongrie, Charles Leclerc blessé

La deuxième séance d'essais libres du Grand Prix de Hongrie, vendredi, a...

Kalle Rovanperä creuse son écart avec le leader letton du rallye, Sesks retient Ogier

Kalle Rovanperä a profité de sa position sur la route et a...

Carlos Sainz réalise le meilleur temps de l'EL1 en Hongrie devant Verstappen et Leclerc

Pas de surprise pour la première séance d'essais libres du Grand Prix...