Home Auto-moto Eric Camilli sauvé des eaux et vainqueur du Rallye du Rouergue
Auto-moto

Eric Camilli sauvé des eaux et vainqueur du Rallye du Rouergue

Eric Camilli a dominé vendredi puis samedi matin en raison d'un mauvais choix de pneus sous la pluie. Il profite de l'abandon de Léo Rossel (incendie de sa C3) et remporte son troisième Rallye du Rouergue, son deuxième succès de la saison. Quels rebondissements ! Le 50ème Rallye du Rouergue a présenté un scénario digne d'un film à suspense… ce sont finalement Eric Camilli et Thibault de la Haye (dont l'anniversaire est ce samedi) qui sont sortis vainqueurs. Troisième victoire à Rodez pour le Niçois et deuxième succès cette saison en championnat de France, le remettant dans la course au titre national. Après une première spéciale parfaitement maîtrisée vendredi, Camilli (Hyundai i20 N Rally2) semblait bien parti pour la victoire. Auteur de quatre des huit épreuves spéciales, le pilote 2C Compétition a mené la course avec 15''6 d'avance sur Léo Rossel (Citroën C3 Rally2), auteur d'un seul meilleur temps, et 22''5 d'avance sur Raphaël Astier (Alpine A110). Rally GT+), sacré dominateur à trois reprises et premier leader de l'épreuve. De plus, Anthony Fotia (C3) avait déjà abandonné lors du SP2, tout comme Jean-Michel da Cunha (C3), tandis que Jean-Baptiste Franceschi (Ford Fiesta Rally2) avait une nouvelle crevaison (2'30'' concédées). Rossel frappe fort samedi matin. Mais samedi matin, la pluie allait complètement changer la donne. Camilli a débuté avec des pneus trop durs et des réglages plus typiques pour des conditions sèches. Il a encaissé coup sur coup 9,3, 17,7 et 10,7 dans les trois temps de la ronde matinale et revient au service avec une avance de 22,1 sur Rossel, le nouveau leader. Astier, en revanche, a commis une erreur dans l'ES10. Rossel a enfoncé le clou dès le début de l'après-midi (20 secondes supplémentaires lors de l'ES12). Nous étions en route vers une troisième victoire facile du Gardois et sa remontée au classement du championnat lorsque dans l'ES13 « la voiture a pris feu en pleine ligne droite sans que nous ayons d'explication ». « La déception est énorme ». a expliqué Rossel sur sa page Facebook. « Je suis désolé pour Léo et l'équipe PH Sport », a admis Camilli à l'arrêt de l'avant-dernier contre-la-montre. Ils ont été solides dans leur choix de pneus ce matin. C'est comme ça, c'est ce que j'ai vécu il y a trois semaines dans les Vosges. Ce championnat est assez fou ! » Sarah Rumeau Cinquième ! Dès lors, ce dernier a pu revenir sereinement à Rodez, avec une confortable avance (1'41''2) sur Styve Juif, rescapé du clan Citroën C3 PH Sport, et 2'16''3 d'avance sur le Jordan Berfa presque natif ( Hyundai i20 R5). Quentin Gilbert (Alpine A110 Rally RGT), premier du classement deux roues motrices, et Sarah Rumeau (Ford Fiesta Rally2), qui a réalisé son meilleur résultat absolu, complètent le top 5. A noter la nouvelle déception de Réhane Gany (Fiesta). Victime d'un problème de direction assistée mais a pu s'assurer une place sur le podium final. Soulignons enfin les victoires aux trophées des marques de Pierre Roché (Alpine), Lucas Darmezin (Stellantis) et Julien Deslauriers (Renault Clio). Quatre pilotes en onze points Le résultat de tous ces rebondissements est la reprise du championnat par Eric Camilli, nouveau leader avec 64 points, cinq points devant Léo Rossel et Yoann Bonato, encore en convalescence. Hugo Margaillan, également blessé et absent ce week-end, suit avec onze points d'avance. A quatre tours de la fin, rien n'est fait car ces quatre-là ont déjà utilisé leur joker. Rendez-vous à la rentrée les 6 et 7 septembre au Mont-Blanc, avec, espérons-le, tous les prétendants au titre en pleine forme.

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

POPULAIRES ACTUELLEMENT

A LA UNE

TOP DU MOIS

A LIRE AUSSI ...

Red Bull présente la RB17, sa première hypercar

Red Bull a présenté ce vendredi sa première hypercar. Conçu par Adrian...

Du virtuel au réel : l’importance du simulateur pour les équipes du WEC

Ce week-end à São Paulo, les équipes du WEC se retrouvent sur...

Encore six courses de sprint dans la saison 2025 de F1

Comme en 2024, la F1 et la FIA ont convenu d'organiser six...

Le Bol d'or restera sur le circuit Paul Ricard jusqu'en 2029

Le Bol d'or continuera à se dérouler sur le circuit Paul-Ricard dans...