Home Athlétisme Noah Lyles remporte le 100 m en 9''83 devant Kenny Bednarek et Fred Kerley
Athlétisme

Noah Lyles remporte le 100 m en 9''83 devant Kenny Bednarek et Fred Kerley

Le champion du monde du 100 m Noah Lyles a remporté les essais de dimanche à Eugene en 9 :83 devant Kenny Bednarek et Fred Kerley. Après le succès retentissant de Sha'Carri Richardson à Eugene pour décrocher son billet du 100 m pour les JO de Paris, le champion du monde Noah Lyles a également confirmé la logique dans la ligne droite en terminant dimanche en 9''83 (0,4 m/s) et se place ainsi son record personnel. Le Floridien, confiant en ses forces, a même célébré sa victoire peu avant la ligne d'arrivée. Sa mère, aperçue en train de prier dans les tribunes peu avant la finale, a besoin d'être rassurée. L'arrivée de Snoop Dogg avec le champion du monde au stade est également une mise en scène très magistrale. Lyles a battu Kenny Bednarek (9''87, record personnel), plutôt spécialiste du 200 m (vice-champion olympique de Tokyo), et Fred Kerley (9''88). Ce dernier, vice-champion olympique à Tokyo, s'est remis en forme au bon moment après des semaines délicates entre temps moyens et changement de grandes marques. Ce trio est donc celui qui représentera les Etats-Unis sur 100 m à Paris, tandis que Christian Coleman, seulement quatrième en 9''93, est le grand perdant du jour après avoir (presque) toujours réalisé le meilleur départ. Le champion du monde 2019 du 100 m laissera sur la liste ses successeurs, Kerley (2022) et Lyles (2023), pour poursuivre l'or olympique sans lui. Lyles a été sacré trois fois à Budapest (100 m, 200 m et 4×100 m) et fait figure de grand favori sur 200 m de cette sélection américaine dont la finale aura lieu samedi 29 juin. De quoi relever son défi de taille : remporter quatre médailles d'or à Paris : les trois à Budapest et le 4×400 m Sam Kendricks, Paris fera oublier Tokyo. Sam Kendricks a été testé positif au Covid à son arrivée à Tokyo il y a trois ans et a logiquement vécu une très mauvaise expérience à la fin de cette expérience olympique. Le double champion du monde de saut à la perche aura l'occasion de se rattraper avec les JO dans quelques semaines, puisqu'il s'est imposé ce dimanche avec 5,92 m devant Chris Nilsen et Jacob Wooten (5,87 m tous deux). Sur 400 m, Kendall Ellis s'est imposé en 49''46, un record personnel, devant Aaliyah Butler (49''71) et Alexis Holmes (49''78). Shamier Little a pris la dernière place de cette finale (50''96) et sera bien entendu également inscrit au 400 m haies dans quelques jours. Succès de Kenneth Rooks au 3 000 m steeple en 8'21''93, devant Matthew Wilkinson (8'23''00) et James Corrigan (8'26''78). Aucun de ces trois athlètes n'a satisfait aux exigences minimales olympiques et il faudra donc attendre pour savoir au classement s'ils se qualifient pour Paris. Brooke Andersen tombe de très haut. Au marteau, Annette Echikunwoke (74,68 m) s'est imposée devant DeAnna Price (74,52 m) et Erin Reese (71,21). La double vice-championne du monde Janee Kassanavoid n'est qu'à la 6ème place avec 69,46 m, mais la plus grosse surprise vient de Brooke Andersen, championne du monde 2022 et meilleure performeuse mondiale avec 79,92 m, qui n'a pas réalisé la moindre tentative mesurée. Athing Mu a remporté sa demi-finale du 800 m en 1'58''84, même s'il a dû travailler assez tard. A l'arrivée, la championne olympique a battu Kate Grace (1'58''97), légèrement déséquilibrée quelques mètres avant la ligne d'arrivée, et a heurté tête première un panneau publicitaire sur l'herbe, heureusement sans conséquence. La double médaillée de bronze mondiale Ajee Wilson, troisième de sa série, n'a pas mis de temps en finale. Quincy Wilson, nouveau record du monde cadets Très attendu après avoir établi vendredi son record du monde cadets du 400 m dès le premier tour (44''66), le lycéen du Maryland Quincy Wilson (16 ans) a encore enflammé Hayward Field en améliorant son record. Mark s'est classé 3ème de sa demi-finale en 44''59, derrière Bryce Deadmon (44''44) et Vernon Norwood (44''50). Un temps qui lui permettra surtout d'accéder à la finale (premier qualificatif au temps) et de poursuivre son grand voyage dans l'Oregon. «Je savais que ça allait être une course compliquée, surtout dans les 100 derniers mètres», a déclaré Wilson, aussi à l'aise au micro que sur la piste. J'ai bien étudié mes adversaires, l'année dernière je les regardais depuis les tribunes, maintenant je les affronte directement. Certaines personnes ont deux fois mon âge ? Cela ne change rien pour moi.

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

POPULAIRES ACTUELLEMENT

A LA UNE

TOP DU MOIS

A LIRE AUSSI ...

Jeff Erius réalise un temps fantastique de 9,98 au 100 m aux Championnats de France U23

Le jeune sprinter français Jeff Erius, tout juste 20 ans, a battu...

Après avoir raté Tokyo, la fusée américaine Sha'Carri Richardson est de retour et sera favorite aux JO de Paris

16h00 The Magazine, Jeux Olympiques 2024, Athlétisme La fusée américaine Sha'Carri Richardson...

Cyrena Samba-Mayela, championne d'Europe du 100 m haies, a participé au meeting de Schiffange au Luxembourg

Après sa prestation mitigée au meeting de Lucerne mardi, Cyrena Samba-Mayela participera...