Home Athlétisme Les Français sont au complet à tous les niveaux… Ce qu'il faut retenir de la matinée aux Championnats d'Europe
Athlétisme

Les Français sont au complet à tous les niveaux… Ce qu'il faut retenir de la matinée aux Championnats d'Europe

Alors que Makenson Gletty peut concourir pour le titre au décathlon, les Bleus ont parfaitement maîtrisé la matinée, puisque tous les athlètes inscrits ce mardi matin se sont qualifiés pour la finale, dont les spécialistes du 800 m Léna Kandissounon et Anaïs Bourgoin, la sauteuse Hilary Kpatcha, mais aussi tous relais bleus. Deuxième au classement des médailles (9), la France continue de tout mettre en œuvre pour améliorer son bilan lors de ces Championnats d'Europe à Rome. Ce mardi matin, au lendemain du doublé au 3 000 m steeple et du bronze de Rose Loga dans la course au marteau, les Françaises n'ont pas manqué grand-chose. Il y a effectivement eu une petite frayeur pour Makenson Gletty au 110 m haies (il a raté le début de sa série), mais le décathlète a eu droit à une seconde chance et pointait à 27 points de la tête après le disque (6293 pour Skotheim et 6266 pour Gletty). ). . Et tandis que le saut à la perche se déroule actuellement au Stade olympique, Kevin Mayer est toujours en bonne voie pour atteindre son objectif olympique (5e avec 6007 points). Kandissounon et Bourgoin ont surpris au 800 m. Pour le reste, les Bleus se sont pleinement engagés dans les différentes disciplines. Sur 800 m, Léna Kandissounon n'avait pas vu la finale du steeple la veille pour se coucher tôt et a dominé sa demi-finale (2'00''11) et sera là avant la finale mercredi. « Je ne pensais pas pouvoir reproduire ce que j'avais fait hier (lundi) », a-t-elle expliqué. Mais je l'ai fait plus vite. Quand j’ai décidé d’attaquer, je l’ai fait ouvertement et jusqu’au bout. Je pense que Keely (Hodgkinson, vice-champion olympique) est intouchable, en particulier. Mais derrière c'est super ouvert. Vous ne pouvez rien laisser passer. Voir Anaïs accomplir autant de choses m'a motivé. On se dit que tout est possible. » Une finale dans laquelle elle affrontera sa compatriote Anaïs Bourgoin, qui a su profiter de la Britannique Hodgkinson pour battre son record, se qualifier et atteindre le temps minimum pour les JO (2e en 1'58''65). « C'était la course de rêve », a-t-elle déclaré avec un sourire. C'est parti très vite, je n'ai pas paniqué. J'ai été patient, je suis revenu à la cloche et j'ai fait mon effort sur 500 m. Cela m'a calmé d'entendre les autres respirer lourdement. J'ai réussi à redonner quelque chose. Avoir Keely à la barre m'a aidé à démarrer. Ça a tenu. Faire 1'58, c'est incroyable. » Pleinement employés dans les escadrons Les Français étaient également pleinement employés dans les escadrons. Il ne s'agissait que des séries, mais Orlann Olière, Gémima Joseph, Maroussia Paré et Sarah Richard-Mingas ont applaudi de joie en voyant le temps du 4×100 m : 42″35. Non seulement elles ont remporté la deuxième série derrière les Britanniques (meilleures ) . temps avec 42″25), mais en plus ils ont réalisé le meilleur temps depuis dix ans pour l'équipe de France (42″29 en demi-finale de l'Euro 2014 « Le temps est plus que ça ». expérimenté du quatuor. Et quelle que soit la composition, nous jouons bien. » Gémima Joseph ajoute : « Nous avons eu de l'expérience aux Bahamas, nous avons formé tellement de groupements, nous nous faisons confiance, nous allons prendre des risques et faire ce que nous voulons. « Faites-le, à la fin nous aurons ce que nous méritons. » Dans la course du 4×100 m, les Bleus (Antoine Thoraval, Jeff Erius, Ryan Zézé, Aymeric Priam) ont marqué pour la troisième fois de leur série, quatrième au général 38,43 et sera en finale comme les deux 4×400 m David Sombé, Gilles Biron, Yann Spillman et Téo Andant ont remporté la deuxième série avec 3'00'77, le meilleur temps de la série. Leurs collègues féminines Sounkamba Sylla, Alexe Déau, Marjorie Veyssière et Amandine Brossier ont pris la deuxième place derrière l'Irlande lors du match nul contre la Belgique, en 3'25″15. C'est aussi la deuxième fois au classement combiné. Kptacha en pleine forme Toujours en France peut compter sur Hilary Kpatcha pour la finale en longueur. Certains athlètes ont peut-être été surpris par la puissance de saut de la piste surélevée au saut en longueur et au triple saut, mais pas la Toulousaine qui « adorait la piste » et après un saut de 6,61 m (+0,8 m/s) a réussi le saut direct pour se qualifier pour la finale avec 6,82 m (+0,8 m/s) : « Je suis extrêmement content, ça fait du bien, j'ai envie de m'amuser maintenant. tu as enfin les barres car ça fait un moment que je souffre de blessures. Bâtissons quelque chose de sympa pour cet été » Après une élongation au meeting de Montgeron le 19 mai, deux jours après avoir battu le record de France du lancer du javelot (86e). .11 m), Teuraiterai Tupaia était un peu dans le flou et s'est montré complètement serein lors des qualifications ce mardi. Avec un lancer de 81,46 m lors de sa troisième tentative, il n'a pas obtenu de qualification directe sur 82 mètres, mais devait disputer mercredi sa première finale dans un championnat majeur senior. La deuxième compétition débute à 14h25.

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Un entraîneur d'athlétisme de Vincennes s'y est essayé en septembre

Laurent R., entraîneur réputé du club d'athlétisme de Vincennes, est soupçonné de...

Médaille de bronze pour Anaïs Bourgoin au 800 m, victoire de Keely Hodgkinson

Anaïs Bourgoin a pris la troisième place du 800 m à Rome...

Argent au relais 4×100 m féminin aux Championnats d'Europe derrière la Grande-Bretagne

La Grande-Bretagne a remporté le relais 4×100 m féminin aux Championnats d'Europe...

Mondo Duplantis a été sacré champion d'Europe avec 6,10 m

Troisième titre de champion d'Europe de saut à la perche pour le...