Home Athlétisme Le spectacle et la performance de Gianmarco « Gimbo » Tamberi électrisent le public romain
Athlétisme

Le spectacle et la performance de Gianmarco « Gimbo » Tamberi électrisent le public romain

A domicile, l'Italien Gianmarco a fait le show non seulement pour remporter le titre européen mais aussi pour signaler qu'il sera aux Jeux olympiques pour défendre son statut. C'est évidemment la soirée qui a mis fin à tous les Italiens qui savent qu'une semaine d'athlétisme était organisée au Stade Olympique. Après un samedi très spectaculaire avec la victoire notamment de l'autre star locale, Marcell Jacobs sur le 100 m, le Super Tuesday approchait pour un certain Gianmarco Tamberi. Autant vous prévenir, ici on l'appelle « Gimbo ». Et lorsque Gimbo est arrivé au stade avec sa fameuse joue rasée des deux côtés – l'autre non – les tribunes ont connu une première vague avant le saut en hauteur. Showman, le champion olympique, était clairement en mission, l'idée de le voir perdre à Rome était impensable. Mais il a fallu y ajouter des grains de folie, qui riment évidemment avec Tamberi. Avant le départ, l'Italien a couru vers la tribune officielle, où venait d'arriver le président de la République italienne, Sergio Mattarella. Il le chercha, puis fit la révérence et retourna en courant vers son propre royaume. Un gladiateur presque semblable au Christ. A l'ouverture de sa compétition à 2,22 m, il a demandé le calme au stade. Puis un silence de cathédrale régna sur l'enceinte. Presque comme le Christ, ce moment lui a permis de s'adapter et il a commencé l'affaire. Derrière lui, il a bien continué, imitant la blessure par-ci, se comportant là comme un idiot devant la caméra. Mais ce qui est bien avec Tamberi, c'est évidemment qu'il est un clown à succès. A 2,29 m, il échoue deux fois et, sentant le danger – l'Ukrainien Lavskyy avait dépassé du premier coup – il revient dans le match avec un centre. Le stade a applaudi. Puis il était temps de porter le coup final tel un gladiateur en short bleu décolleté. Il a atteint 2,31 m avec une passe dès sa première tentative. Lavskyy en est resté là et Gimbo, à 32 ans, vient d'ajouter un troisième titre européen à son sac déjà plein. Il était ensuite temps de remettre le masque Ambianceur. Il a passé 2,34 m comme si de rien n'était et a revendiqué un nouveau silence magique pour 2,37 m, record du championnat et meilleure performance mondiale de l'année. Il a visiblement traversé la rue dans un calme tremblant, le spectacle déjà établi. S'en est suivi un maillot jeté à terre, une promenade devant les tribunes où ses fans s'étaient rassemblés, avant de trouver des vêtements appropriés pour saluer le président, ne sachant finalement pas lequel des deux avait le plus de pouvoir à ce moment-là. -Là.

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

POPULAIRES ACTUELLEMENT

A LA UNE

TOP DU MOIS

A LIRE AUSSI ...

08h10 JO 2024, guide Jimmy Gressier, locomotive moyen-courrier française

08h10 JO 2024, guide Jimmy Gressier, locomotive moyen-courrier française

Lavillenie n'a pas fait mieux que 5,55 m au meeting Rottach-Egern

Renaud Lavillenie ne s'est pas qualifié pour les JO de Paris 2024...

Ryan Zézé vainqueur du 200 m moins de 20 secondes à La Chaux-de-Fonds

Dans un après-midi marqué par de nombreuses explosions de records personnels, le...