Home Athlétisme Kevin Mayer : « Dans ma tête, c'est la dernière chance (d'aller aux JO) »
Athlétisme

Kevin Mayer : « Dans ma tête, c'est la dernière chance (d'aller aux JO) »

Lorsque Kevin Mayer est arrivé au Club France de l'Institut français de Rome peu après 17 heures ce vendredi, il a d'abord pris quelques photos avant de se présenter, souriant et bronzé, devant une dizaine de journalistes. Le double champion du monde s'engage en Europe, avant tout pour répondre aux exigences minimales des JO, et se dit prêt pour un décathlon (10-11 juin). « Vous voilà à Rome, ce n'était pas forcément le plan initial. J'ai été le premier surpris. J'ai reçu une invitation d'European Athletics. Je suis vraiment content de me voir là-bas avec le maillot de l'équipe de France. Il y avait plusieurs options, mais l’Europe est quelque chose de différent. Un décathlon avec le maillot de l'équipe de France, avec du public, c'est un grand plaisir pour moi d'être là. Je ne suis pas qualifié, vous devez passer par là. Quelle est votre forme actuelle ? Aujourd'hui (vendredi) je ne sais pas trop ce que j'ai sous les jambes. Je sais que je me prépare pleinement pour les jeux. Nerveux, je le sais moi-même, je ne peux pas être à deux endroits en même temps. La forme olympique prend deux jours, pas quatre, mais je sais que je suis en bonne forme mentalement. C'est la première fois que j'arrive à un Championnat d'Europe où tout est question de qualification. Nous essaierons de me réserver à titre d'essai. Pensez-vous pouvoir répondre aux exigences minimales (8 460 points) ? Oui, je suis prêt à répondre aux exigences minimales. Mentalement, je suis toujours prêt. Vous devez vous assurer que vous êtes prêt à l’avance sans vous blesser. J’ai vraiment donné la priorité à la santé. Dans ma tête c'est la dernière chance, je ne veux pas me convaincre qu'il y aura des décathlons après. Je ne suis pas un professionnel qualifié. J'ai déjà eu des problèmes en 2021 et 2016. C'est encore une case que je dois franchir. Je n'ai pas forcément peur d'un test. Tout est bien équilibré. Rien ne m'empêche de passer un test. Je suis complètement calme. Je profite de cet objectif très bas. Je veux faire exploser la piste. Kevin Mayer, avant les Championnats d'Europe à Rome. Nous parlons toujours des Championnats d'Europe. Ne pensez-vous pas que l'enjeu prime sur votre envie de réserver ? C'est un Championnat d'Europe, je suis allé sur la piste, j'ai envie de faire exploser la piste. Mais le but n’est pas de devenir champion d’Europe, mais de faire le minimum. Il y a des gens qui poussent par derrière, j'essaye de me calmer. Le but là-bas sera de me ralentir. Je peux en faire un à 200 %, mais pas deux à 200 %. Physiquement, vous avez eu quelques problèmes récemment, comment allez-vous ? Je me suis très bien remis de ma blessure au grand adducteur. Je n'ai pas trouvé la cause tout de suite. Mais une fois que j’ai trouvé le muscle qui maintenait la chaîne tendue, j’ai tout desserré. Mon inconfort aux haies est plus compliqué, c'est nerveux, c'est une sorte de sciatique. Je sens ma hanche, je dois bien la mobiliser. Le décathlon n'est jamais sécuritaire. Mon système nerveux est énormément activé avant la Coupe du monde, il libère ou soulage les tensions. J'ai appris à écouter mon corps. Ressentez-vous une pression du fait que vous n’avez toujours pas obtenu cette qualification ? Si j'atteins la barre des 0, je repartirai vers un autre décathlon (rires). Ma grande capacité est d'avoir une grande maîtrise technique, ce qui me donne un coussin contre ça, même s'il y a toujours du stress. Chez nous à Montpellier, on ne vous parle que des JO, n'est-ce pas trop dur à vivre ? Le fait qu’ils attendent quelque chose de moi signifie que je les ai déjà excités. Dès que je sors, les gens me crient dessus et me demandent si je vais me qualifier, donc je suis un peu moine à la maison. Mais avec mon expérience et mon corps aujourd’hui, les quantités minimales ne posent pas de problème. »

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

POPULAIRES ACTUELLEMENT

A LA UNE

TOP DU MOIS

A LIRE AUSSI ...

Jessica Hull bat le record du monde du 2000 m à Monaco

L'Australienne Jessica Hull a battu le record du monde du court 2000...

Denis Brogniart sera le représentant de l'athlétisme au Stade de France aux Jeux Olympiques

Denis Brogniart a déclaré vendredi au journal Le Bien Public qu'il serait...

13h45 Jeux Olympiques 2024, la guide Mélina Robert-Michon, en route vers ses 7es Jeux Olympiques

13h45 Jeux Olympiques 2024, la guide Mélina Robert-Michon, en route vers ses...