Home Athlétisme Happio éliminé, Collet à la corde, Habz et Maraval sous contrôle… Ce qu'il faut retenir de la matinée des Championnats d'Europe
Athlétisme

Happio éliminé, Collet à la corde, Habz et Maraval sous contrôle… Ce qu'il faut retenir de la matinée des Championnats d'Europe

L'équipe de France s'est inclinée ce lundi face à Wilfried Happio en demi-finale du 400 m haies. Malgré une frayeur, Thibaut Collet s'est qualifié pour la finale du saut à la perche. Même chose pour Azeddine Habz et Louise Maraval, tandis que Kevin Mayer mène sa barque vers les JO. Au lendemain d'une soirée haute en couleur, un autre sujet brûlant était au programme de l'équipe de France ce lundi matin avec l'entrée de Kevin Mayer dans leur décathlon. Le double champion du monde voulait avant tout se qualifier pour les Jeux Olympiques et s'y est lancé doucement mais sûrement. Après 100 m (10''72), longueur (7,37 m) et poids (15,31 m) il occupe la 6ème place (2,636 points), alors que le décathlon est actuellement dominé par son compatriote Makenson Gletty (1er avec 2,788 points). . . Collet a peur en faisant du saut à la perche. Thibaut Collet, autre tête d'affiche des Bleus, a failli s'envoler par la fenêtre en entrant en lice ce lundi matin. Le Grenoblois a dû s'y reprendre à trois fois pour franchir sa première barre à 5,45 m. Soulagé, il maîtrise ensuite sans problème le 5,60 m. « Je n’ai pas passé un bon moment avec ma première barre, explique-t-il. Le vent nous a un peu gêné pendant l'échauffement. J'ai commencé avec l'idée de personnaliser les bâtons. Mais en réalité mes jambes couraient beaucoup plus vite pendant la compétition que pendant l'échauffement et je me suis retrouvé dans une situation où ma barre était trop souple. Le saut final est un saut suspendu, mais il réussit. C’était peut-être l’une des pires sensations que j’ai jamais ressenties lors d’une compétition. Après mon décès, ce n’était plus le même état d’esprit. C'est confirmé il y a la finale mercredi, ce sera un autre jour. » Une finale dans laquelle on retrouve également les deux autres Français inscrits lors des qualifications, puisque Baptiste Thiery et Robin Emig ont également passé 5,60 m, une haie suffisante pour voir la finale ce lundi. Un demi-fond à presque 100 % Après les titres d'Alice Finot (3 000 m steeple) et de Gabriel Tual (800 m) ainsi que la médaille de bronze d'Agathe Guillemot (1 500 m), le demi-fond tricolore poursuit son ascension. Sur 1 500 m, Azeddine Habz ne s'est pas laissé déranger par les pitreries de Jakob Ingebrigtsen – le Norvégien, comme toujours, partait loin derrière et finissait loin devant – et prenait la 3e place dans la deuxième manche et atteignait la finale (3' 38''37). . « Tant qu'il n'y avait pas six gars devant moi, je n'étais pas inquiet » Azeddine Habz « J'étais un peu stressé, c'est normal, c'est le piège des séries, ce n'est jamais facile », a reconnu le Français en quitta l'Europe après quelques aventures administratives. J'ai essayé de me concentrer sur l'avant de la course et de rester en qualifications (top 6). Nous sommes partis avec une base de 3'45 et avons accéléré dans les 700 derniers mètres. Tant qu'il n'y avait pas six hommes devant moi, je n'étais pas inquiet. » Lors de la première série, Romain Mornet a réussi à décrocher son ticket pour sa première finale internationale grâce à une course très tactique (5ème en 3'44''28). En revanche, Maël Gouyette reste debout (11ème en 3'45''22), tout comme le Norvégien Narve Gilje Nordas, l'un des prétendants au podium (12ème en 3'46''15). Sur 800 m les Françaises ont également été au rendez-vous puisque Léna Kandissounon a remporté sa série en 2'00''76, tandis qu'Anaïs Bourgoin a pris la deuxième place de sa série en 2'02''55. Sur 200 m, Hélène Parisot s'est qualifiée pour les demi-finales avec une deuxième place et un nouveau record personnel (22''86, -0,1 m/s). Happio fatigué, Maraval déterminé. Mais pour Wilfried Happio, l’aventure romaine est déjà terminée. Le vice-champion d'Europe en titre, un très jeune père de famille, n'a pas dépassé les demi-finales du 400 m haies, terminant frustrant premier, non rattrapé à temps (5e de sa demie en 48''55). « J'espère pouvoir me venger aux Jeux Olympiques » Wilfried Happio, éliminé en demi-finale « J'ai eu beaucoup de mal à accéder à ce championnat, avec beaucoup de fatigue, à lâcher la quatrième place mondiale La préparation à la Coupe n’est pas prévue pour ce championnat. J'atteindrai le sommet de ma forme dans un mois et demi. J'ai quand même établi mon record de la saison, avec des sensations qui n'étaient pas géniales. Finalement, il ne répond pas. Je devais défendre une médaille, cela n'arrivera pas là-bas. J'espère pouvoir me venger aux Jeux olympiques. » Pour Louise Maraval, le plan a pourtant parfaitement fonctionné. La Française a réalisé des progrès significatifs sur le 400 m haies cette saison, remportant sa demi-finale en 54''36, établissant un nouveau record personnel et se présentant comme candidate au podium, derrière Femke Bol, qui a encore une fois fait preuve d'une aisance étonnante. « Je voulais gagner, gagner en confiance, c'est une très bonne chose », a-t-elle déclaré. Je viserai le podium. Il faut être réaliste, il y a quelqu'un au sommet, mais je pense qu'il y a des places à trouver derrière moi (mardi dernier à 21h18). »

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

08h10 JO 2024, guide Jimmy Gressier, locomotive moyen-courrier française

08h10 JO 2024, guide Jimmy Gressier, locomotive moyen-courrier française

Lavillenie n'a pas fait mieux que 5,55 m au meeting Rottach-Egern

Renaud Lavillenie ne s'est pas qualifié pour les JO de Paris 2024...

Ryan Zézé vainqueur du 200 m moins de 20 secondes à La Chaux-de-Fonds

Dans un après-midi marqué par de nombreuses explosions de records personnels, le...

Femke Bol est la première femme européenne à courir sous les 51 secondes au 400 m haies

La Néerlandaise Femke Bol a battu dimanche son record d'Europe du 400...