Home Athlétisme Danger, enjeux… La folle matinée de Kevin Mayer et Makenson Gletty à Rome
Athlétisme

Danger, enjeux… La folle matinée de Kevin Mayer et Makenson Gletty à Rome

Kevin Mayer et Makenson Gletty ont rappelé que le décathlon est une épreuve dans laquelle tout peut changer en un instant. Le premier est passé tout près de zéro au saut à la perche et en qualification olympique (5e place provisoire), le second a réussi à utiliser un 110 m haies après avoir raté le départ (2e place provisoire). Pourquoi faire simple quand on peut se faire peur ? Kevin Mayer et Makenson Gletty ont alterné des moments forts mardi et ont failli commettre une erreur fatale. L'un vise la qualification olympique, qui lui est accessible à condition de réaliser dix compétitions avec un score global correct (entre 8 100 et 8 200 points). L'Autre Joue gagne dans un décathlon très serré. Mayer a eu une petite frayeur au saut à la perche lorsque, entrant dans la compétition A, il a raté ses deux premiers essais sur 5 mètres, non loin d'une heure et demie après son départ. « La compétition a pris du retard, je n'ai fait que deux sauts à l'échauffement, j'ai changé quatre fois les barres à 5 mètres, et encore les barres à 5,20 m », a-t-il expliqué en zone mixte. J'ai vraiment bien sauté et c'était si serré à chaque fois. Même à la dernière tentative, je fais une cascade parce que c'est trop souple, c'est tout. » Après sa dernière tentative réussie au 5 mètres, Mayer a célébré les larmes aux yeux en réalisant que son entraîneur Alexandre Bonacorsi et Philippe D'Encausse, entraîneur de Thibaut Collet, étaient toujours présents aux épreuves de saut à la perche. Après avoir franchi la barre des 5 mètres, Mayer est passé tout droit à 5,20 m puis à 5,30 m avant d'y arrêter sa compétition. « Puis j'ai mis un pied dans la surface de réparation parisienne et ça y est, je sens déjà qu'il commence à se libérer. » Kevin Mayer « Me voilà à genoux. Cela fait un an que la pression pour se qualifier aux Jeux était presque trois fois plus forte que la pression pour remporter une médaille aux Jeux. Je n'ai plus ce poids sur les épaules… Je sais que je suis qualifié lorsque je fais un petit lancer du javelot et une course à pied de 1500 m. Puis j'ai mis un pied dans la surface de réparation parisienne et ça y est, je sens déjà qu'il commence à se libérer. » Son 110 m haies est tout sauf brillant avec un temps de 14''29. Il n'avait pas couru en plus de 14 secondes depuis 2016. « Je ne sais pas comment l'expliquer, nous avons tous réalisé des temps inférieurs à 14 secondes. « Au lancer du disque, il a réalisé l'essentiel avec 48,53 m. Après les trois premières compétitions de la journée, Mayer occupait la 5ème place, à 196 points du leader, l'Estonien. Johannes Erm remporte l'or. jouer contre Makenson Gletty Mardi matin, le décathlète de 25 ans aurait aimé créer une autre surprise. Il était provisoirement troisième à l'issue de la première journée, au cours de laquelle il a battu trois records personnels. Au départ de la série finale du 110 m haies, dans le couloir 8, Gletty, en position « prêt », n'a pas répondu. Coincé dans les blocs Shot, il releva la tête et vit que la course se déroulait bien et vraiment en mouvement, commença à avancer sans élan, il franchit la ligne d'arrivée en 15h30. Une chronologie anecdotique. Incrédule, Gletty a expliqué son problème aux officiels peu avant l'arrivée : le haut-parleur derrière ses blocs de départ ne fonctionnait pas et il n'entendait pas les signaux du starter. Makenson Gletty, seul en piste lors de sa re-course. (A.Mounic/L'Equipe) Un record sur le 110 mètres haies seul Après de longues minutes de négociations, l'équipe de France a exigé une répétition de la course. La motion a été acceptée et à 10h30, 40 minutes après l'incident, Makenson Gletty a couru seul son 110 m haies. Un exercice qui était tout sauf évident, dont il ressort brillamment en battant un quatrième record avec 13,88 (+0,7 m/s), soit six centièmes de mieux que son ancienne marque. Il est passé à la compétition B au disque et a réussi. Gletty était à nouveau derrière le Norvégien Sander Skotheim (27 points de retard) avec un deuxième lancer de 43,54 m et a utilisé sa capacité à basculer rapidement pour commencer la majeure partie de la journée. Au saut à la perche, il a également eu peur et a raté deux fois 4,60 m, puis a dépassé 4,80 m et 4,90 m au premier essai, avant que cette barre n'ait gardé la distance avec Erm, le leader, qui était à 5,20 m a volé Après les trois premiers événements de la journée, Makenson accusait un retard de 61 points sur l'Estonien, ce qui n'est guère comparable au Français au lancer du javelot (61,64 m Gletty contre 60,56 m). Erm a déjà roulé 5 secondes plus vite (4'22'19 contre 4'27'46). Tous deux s’appuient sur un décathlon de plus de 8600 points. La lutte pour la médaille d’or sera rude.

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Un entraîneur d'athlétisme de Vincennes s'y est essayé en septembre

Laurent R., entraîneur réputé du club d'athlétisme de Vincennes, est soupçonné de...

Médaille de bronze pour Anaïs Bourgoin au 800 m, victoire de Keely Hodgkinson

Anaïs Bourgoin a pris la troisième place du 800 m à Rome...

Argent au relais 4×100 m féminin aux Championnats d'Europe derrière la Grande-Bretagne

La Grande-Bretagne a remporté le relais 4×100 m féminin aux Championnats d'Europe...

Mondo Duplantis a été sacré champion d'Europe avec 6,10 m

Troisième titre de champion d'Europe de saut à la perche pour le...