Home Athlétisme Alice Finot, disqualifiée puis renommée : « Ça a été quelques minutes assez longues. »
Athlétisme

Alice Finot, disqualifiée puis renommée : « Ça a été quelques minutes assez longues. »

La Française, devenue dimanche soir championne d'Europe du 3 000 m steeple à Rome, a été dans un premier temps disqualifiée avant de pouvoir enfin profiter de son titre avec ses proches. A peine informée qu'elle avait retrouvé son titre de championne d'Europe après plus d'une heure d'indétermination pendant laquelle elle pensait être disqualifiée, Alice Finot revient sur sa folle soirée. La nouvelle championne d'Europe a été célébrée à la sortie du stade d'échauffement par ses proches et les membres de la Fédération française d'athlétisme et était soulagée et heureuse. « Comment et quand avez-vous appris pour la première fois que vous aviez été disqualifié pour avoir fait deux pas hors du parcours en traversant une rivière ? Il s'est passé beaucoup de choses sympas jusqu'à ce que j'aille au refuge pour préparer la cérémonie de remise des médailles. On s'habille, on enfile les vêtements de cérémonie et on nous dit : « Viens avec moi, ce ne sera pas ce soir ». Et puis mon entraîneur m'appelle et me dit : Tu es disqualifié d'emblée. Très bien, pour l'instant, j'apprécie l'information. Vous souvenez-vous du moment où vous auriez pu faire une erreur ? Non, je n'avais pas ce moment en tête. Je me souviens que Gega (Luiza Gega finalement 5ème) a fait un mauvais atterrissage et a repoussé. A aucun moment je ne mets les pieds dans (les listes). En ce moment, je doute et surtout j’attends. Je ne panique pas, mais je reste en veille. À ce stade, j'étais éteint. Je me suis dit qu'il y avait des gens qui travaillaient là-bas, j'ai attendu. J'ai passé mon test (antidopage). Cela a duré quelques minutes, mais j'ai essayé de garder espoir car je sais que je suis béni et que lorsque vous faites quelque chose de bien, vous serez récompensé. Si cela ne fonctionne pas, soyez prêt à être fort, à en tirer des leçons et à revenir plus fort. Même si c’était quelque chose que j’aurais considéré comme injuste, cela m’aurait nourri. L’objectif n’est pas l’Europe, donc bien sûr je veux cette médaille, j’ai fait une belle course et je la mérite, mais mon objectif, ce sont aussi les Jeux Olympiques. C’était déjà dans mon esprit, me remettre sur pied. La Fédération a très bien répondu derrière là où je n'avais aucun contrôle. Cela ne gâche-t-il pas la fête ? Elle était encore plus forte, je pense ! Quand je les ai revus, mes proches qui attendaient d'accueillir à nouveau la bonne nouvelle avec moi, cela m'a rempli de joie et d'émotion. »

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

POPULAIRES ACTUELLEMENT

A LA UNE

TOP DU MOIS

A LIRE AUSSI ...

08h10 JO 2024, guide Jimmy Gressier, locomotive moyen-courrier française

08h10 JO 2024, guide Jimmy Gressier, locomotive moyen-courrier française

Lavillenie n'a pas fait mieux que 5,55 m au meeting Rottach-Egern

Renaud Lavillenie ne s'est pas qualifié pour les JO de Paris 2024...

Ryan Zézé vainqueur du 200 m moins de 20 secondes à La Chaux-de-Fonds

Dans un après-midi marqué par de nombreuses explosions de records personnels, le...